SP_WEATHER_BREEZY

-3°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 41%
Vent: W à 40.23 km/h
mercredi, 24 février 2010 19:00

Difficile retour de la neige sur l’autoroute 10

Certains automobilistes sont restés coincés plus de 5 heures dans leur voiture hier matin sur l’autoroute 10. Une accumulation imprévue de neige et plusieurs incidents expliqueraient la situation.

Il semblerait que le ministère de Transport du Québec n’a pas vu venir l’importante bordée de neige qui s’est déversée sur la Montérégie et les Cantons de l’Est hier matin. Résultat, des kilomètres et des kilomètres de bouchons ont paralysé l’autoroute 10, laissant seuls devant leur sort, de nombreux automobilistes. En plus de n’avoir dégagé la voie que durant la nuit, ce qui a grandement aidé à l’impressionnante accumulation sur l’autoroute qui borde notre région, deux sorties de routes de poids lourds sont venues ajouter à la situation déjà difficile des voyageurs. Cette situation a également causé des sorties de routes et de nombreux problèmes sur la route 112, qui n’est pas construite, à l’origine, pour accueillir un si grand nombre de véhicules.
On a reçu dans ce secteur jusqu’à 50 centimètres de neige. La voie rapide a pu être rouverte à la circulation vers 11 h 20.
Les sorties de route se comptaient, hier,  par dizaines en raison d’une chaussée glissante. La visibilité était aussi réduite par endroits à cause des précipitations de neige. À certains endroits, des motoneigistes de la Sûreté du Québec ont même dû intervenir pour porter secours à certains automobilistes. Mais on ne rapporte heureusement aucun blessé.
La Sûreté du Québec invitait, hier, les personnes n’ayant pas à se déplacer pour une raison urgente à demeurer à la maison le temps que les déneigeuses effectuent le travail sur le réseau routier.
Environnement Canada prévoit le passage d’une seconde dépression entre aujourd’hui et demain. Puisque le mercure est à la hausse, les précipitations devraient tomber sous forme de pluie.
« Mais c’est à surveiller, a indiqué un responsable. Il n’est pas impossible qu’on reçoive plutôt de la neige fondante. » Dans ce cas, une autre quinzaine de centimètres s’ajouteraient au sol.