Clair

10°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 74%
Vent: WSW à 17.70 km/h
mardi, 10 février 2009 19:00

Divergences à la MRC

S’il faut en croire le maire Michel Marchand, Marieville paye trop chère sa contribution au sein de la MRC de Rouville, d’autant plus que la ville ne dispose que d’un seul vote sur huit au conseil d’administration. Exagération ou injustice ?
Le maire de Marieville Michel Marchand souhaite une refonte en profondeur du système de tarification et des règles de fonctionnement à la municipalité régionale de comté (MRC) de Rouville. Le maire mentionne que Marieville défraie entre 30 et 40 % du budget total de la MRC selon les champs d’action, et que la situation pourrait finir par hypothéquer les effets bénéfiques du développement économique de la municipalité. Le maire explique qu’avec l’augmentation constante des quotes-parts de la ville et la diminution de son poids décisionnel suite à la fusion avec Sainte-Marie-de-Monnoir, Marieville ne peut plus se permettre d’être « la vache à lait de la MRC ». Un argumentaire que n’approuve pas le maire de Richelieu, Jacques Ladouceur, qui souligne que Richelieu paye au même prorata que Marieville dans la MRC. « Quand il parle de 40 %, c’est pour la piste cyclable. Mais les autres quotes-parts, c’est du 25 ou 26 % à Marieville », a indiqué M. Ladouceur hier, qui a également commenté le problème de représentativité amené par M. Marchand.

« Il parle de fusions, mais Richelieu s’est aussi avec fusionnée avec Notre-dame-de-Bon-Secours. De toute façon, sa représentativité a augmenté; c’était un vote sur treize avant. C’est maintenant un sur huit. » Le maire de Richelieu croit qu’il y a toujours matière à amélioration au sein de la MRC, mais trouve bizarre la façon avec laquelle le maire de Marieville a amené le sujet sur la table. Michel Marchand évoque même la dissolution de la MRC, dans le dernier bulletin municipal. « Devons-nous envisager d’élargir ses cadres ou simplement dissoudre cette structure et répartir les villes tout autour ? Voilà des questions qui doivent être discutées », souligne le maire. Le conseil municipal de Marieville a fait adopter, le 17 novembre dernier, une résolution afin de signifier son refus d’assumer tout le fardeau des projets actuels et futurs de la MRC de Rouville sans une refonte en profondeur de la structure. Avec plus de 8 000 habitants, Marieville est la plus populeuse des huit villes de la MRC de Rouville.