Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 65%
Vent: SSW à 22.53 km/h
jeudi, 10 septembre 2009 20:00

Élection municipale - Sous le signe de la discorde

Samuel Thibault
Tensions, chicanes, conflits de personnalité et affrontements verbaux. Les élus des villes de Chambly, Carignan et Richelieu ont vécu dans la discorde au cours des dernières années. La prochaine élection annonce-t-elle de meilleures relations? À vous de décider!
La prochaine élection municipale est un sujet largement discuté derrière les portes des hôtels de ville du bassin de Chambly à l’approche du 1er novembre prochain. Une date très attendue pour plusieurs citoyens, qui pourront faire connaître leur appréciation du travail de leurs élus. Mais surtout, une journée qui marquera la fin de quatre ans de discorde et de climats de tension au sein des différents conseils municipaux. À Chambly, le deuxième affrontement entre le maire sortant Denis Lavoie et son prédécesseur, Pierre Bourbonnais, sera fort intéressant. Le maire Lavoie avait remporté la dernière élection par un seul et unique vote en 2005.
Quant à Pierre Bourbonnais, il tentera de refaire surface, lui qui est encore à ce jour visé par des accusations pour gonflement de factures de déplacement alors qu’il était en poste. Quoiqu’il en soit, les quatre dernières années auront laissé place à une atmosphère plutôt malsaine au sein du conseil municipal, les cinq élus du Parti municipal Chambly utilisant leur majorité à plusieurs reprises pour faire avorter ou ralentir des engagements de l’équipe Lavoie, le maire utilisant son droit de véto à d’autres occasions sur le financement de la Corporation Développement Chambly, son conseil d’administration étant formé des membres du PMC. Si des tentions ont été ressenties à Chambly, ce fut bien pire du côté de Carignan, où trois conseillers ont quitté l’équipe du maire Jean-Guy Legendre. La conseillère Louise Lavigne avait parti le bal en blâmant M. Legendre pour un manque flagrant de travail d’équipe et même une attitude dictatoriale. Dans la dernière année, les conseillers Diane Morneau et René Fournier l’ont imité, déplorant les façons de faire du maire. Enfin, même si Richelieu est la municipalité des trois où les conflits ont été moins omniprésents, les sorties du candidat à la mairie François Villeneuve contre le maire Jacques Ladouceur se sont multipliés. On se rappelle aussi la mise au grand jour des divergences entre M. Ladouceur et le conseiller Michel Lavigne en juin dernier. Un meilleur climat de travail à partir du 2 novembre? Ce sera à vous de décider.