Averses de neige

-11°C

Chambly, Qc

Averses de neige
Humidité: 81%
Vent: NNE à 11.27 km/h
mercredi, 09 septembre 2009 20:00

Fêtes de Champlain: félicitations…et déceptions

Les festivités entourant le 400e anniversaire du passage de Samuel de Champlain sur le Richelieu auront été beaucoup plus modestes que prévues. Et même si les villes peuvent dire mission accomplie, on peut sentir une certaine amertume envers les gouvernements.
Pour le député de Chambly, Bertrand St-Arnaud, le constat est clair. « C’est 10/10 et une mention d’excellence pour les villes du Bassin de Chambly; 0/10 et une mention d’échec lamentable pour le gouvernement libéral de Jean Charest. » Alors que les activités entourant les Fêtes de Champlain tirent à leur fin, le député de Chambly ne digère pas que Québec n’ait pas investi dans la région pour les célébrations après avoir versé plusieurs millions à la capitale nationale pour le 400e de Québec l’an dernier. « En fait, le seul projet que le gouvernement libéral était prêt à appuyer était celui de la Promenade historique de Richelieu mais, dans ce cas bien précis, le gouvernement a tellement laissé les choses traîner et tant tardé à confirmer son aide financière qu’on peut comprendre une partie de la population de Richelieu d’avoir hésité à aller de l’avant avec ce projet pourtant prometteur pour notre région », soutient M. St-Arnaud.

Rappelons que 492 citoyens de Richelieu se sont opposés au projet en juin dernier en signant le registre pour rejeter le règlement d’emprunt d’une valeur de 2,5 millions de dollars pour la promenade. À Chambly, même si on se félicite pour la tenue des activités estivales et événements à saveur historique, on peut aussi sentir une certaine déception envers l’implication gouvernementale. « Nous avions de très hautes aspirations pour le 400e mais la corporation qui avait été créée est tombée à l’eau. Il a donc fallu que les municipalités et artistes locaux redoublent d’effort. Oui, la barre était très haute, mais je crois qu’on l’a atteinte », indiquait le maire de Chambly Denis Lavoie cette semaine. L’auteure chamblyenne Louise Chevrier ne cache pas sa déception non plus. « On préparait ça depuis presque dix ans et malheureusement, le gouvernement n’a pas investi. » Rappelons que la Corporation Richelieu-Champlain 2009 a été dissoute l’an dernier. Les principaux intervenants avaient alors expliqué que les gouvernements voulaient offrir des subventions pour du structurant, alors que les projets présentés étaient davantage festifs.