Généralement nuageux

-1°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 81%
Vent: SSE à 28.97 km/h
mardi, 11 septembre 2012 01:00

Fraudes envers Carignan et d’autres villes : 23 personnes comparaissent

Les 23 personnes arrêtées en juin dernier à Saint-Jean-sur-Richelieu et soupçonnées de corruption et de trafic d'influence ont comparu vendredi matin au palais de juste de Saint-Jean-sur-Richelieu.Les suspects, qui n'étaient pas présents au palais de justice, doivent désormais faire face à des accusations de fraude, d'abus de confiance et de fausse facturation. Ils sont passibles de peines d'emprisonnement maximales allant jusqu'à 14 ans pour fraude, et jusqu'à cinq ans pour abus de confiance. La cause a été reportée au 30 novembre prochain, au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu.

La Ville de Carignan fait partie des municipalités québécoises qui auraient été victimes de collusion de ce gens. Des soumissions truquées pour des travaux de mise aux normes de l'usine d'eau potable de Carignan sont en cause dans cette histoire.

Un présumé cartel de la construction avait été démantelé en juin dernier par l'escouade Marteau. Les fonctionnaires, ingénieurs et entrepreneurs en construction qui en font partie sont suspectés d'avoir mis au point un système de trucage d'appels d'offres qui aurait mené à des fraudes à hauteur de 5 millions $.Grâce à ce stratagème, les appels d'offres étaient gonflés artificiellement de 25 à 30 %, ce qui permettait aux entrepreneurs impliqués d'encaisser de plus gros profits. En échange, les fonctionnaires qui participaient à ce trucage recevaient des avantages et des cadeaux.