Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 42%
Vent: E à 17.70 km/h
jeudi, 18 novembre 2010 09:32

Gaz de schiste : Bertrand St-Arnaud déplore l’attitude des libéraux

Le député de Chambly et leader parlementaire adjoint de l’opposition officielle, Bertrand St-Arnaud, déplore l’attitude des députés du Parti libéral qui, mardi à l’Assemblée nationale, ont refusé d’instaurer un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste au Québec. Par un vote de 63 à 39, les députés libéraux, appuyés par les députés adéquistes, ont en effet rejeté la motion présentée par le Parti québécois qui demandait le moratoire.

« Une grande majorité de citoyens, notamment ici dans la circonscription de Chambly, demandent au gouvernement libéral d’agir avec gros bon sens dans le dossier des gaz de schiste. La motion déposée par mon collègue Scott McKay, porte-parole de l’opposition officielle en matière de mines, reflétait exactement cette position de gros bon sens : faire une pause en attendant d’avoir l’assurance que l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste peuvent se faire de façon sécuritaire au niveau de l’environnement et de la santé et d’une façon bien encadrée par l’État. Malheureusement, dans ce dossier comme dans bien d’autres, le gouvernement libéral a refusé d’écouter la population. Il a préféré continuer à agir avec précipitation et improvisation. Cela est bien triste », a déclaré Bertrand St-Arnaud. Le député de Chambly, Bertrand St-Arnaud, entend continuer à suivre ce dossier de très près au cours des prochaines semaines. « Je suis inquiet pour la suite quand je constate que tous les députés libéraux et adéquistes ont rejeté une motion raisonnable qui se voulait à la défense des intérêts de la population québécoise et non de quelques entreprises et individus. Mais, à l’opposition officielle, nous ne lâcherons pas. Nous allons continuer de talonner le gouvernement sur ce dossier » a-t-il conclu, en rappelant au passage que plusieurs proches du parti libéral gravitaient autour de l’industrie du gaz de schiste.

La motion présentée par le Parti Québécois se lisait comme suit :
« Que l’Assemblée nationale du Québec exige qu’un moratoire sur l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste soit décrété immédiatement jusqu’à l’entrée en vigueur de nouvelles dispositions législatives et réglementaires destinées à assurer un développement de ces activités qui soit sécuritaire à la fois pour l’environnement et la santé publique ».