Généralement ensoleillé

-13°C

Chambly, Qc

Généralement ensoleillé
Humidité: 66%
Vent: W à 35.40 km/h
jeudi, 01 mai 2008 20:00

Gestion municipale sans parti : utopique ou souhaitable ?

La conseillère de Carignan, Louise Lavigne, a amené cette semaine l’idée d’une gestion municipale sans parti. Une idée qui vaut la peine qu’on y réfléchisse. Personnellement, après quelques réflexions, un constat m’est apparue : Au fond, les partis municipaux, la grande majorité des gens s’en fichent. Avec toutes ces gué-guerres politiques auxquelles on assiste au niveau provincial et fédéral, sommes-nous, en tant que citoyens, réellement préoccupés par ces chicanes de clochers au niveau municipal ? Sommes-nous vraiment intéressés, en tant que citoyens, de savoir quel parti municipal est plus à gauche ou plus à droite, plus progressiste ou plus conservateur ? La réalité, c’est qu’en grande majorité, les citoyens n’en ont rien à cirer de la position idéologique qu’adoptent leurs élus municipaux. Pourquoi ? Parce que tout ce que les citoyens attendent de leur ville, c’est qu’on ramasse leurs ordures, qu’on entretienne leurs rues, qu’on ne les taxe pas trop, qu’on utilise leur argent à bon escient, qu’on combatte la criminalité et qu’on mette de l’avant des politiques environnementales. La majorité, elle se fout bien de savoir quel parti l’a fait. L’important, c’est que ça soit fait.
Par ailleurs, comment est-ce le système de partis dans les villes peut servir la population alors que les élus qui décident de voter contre une proposition n’ont pas l’obligation d’assumer cette position en « renversant le gouvernement » et en renvoyant les électeurs aux urnes comme c’est le cas au provincial et au fédéral ? L’idée, c’est de remettre les choses en perspectives. Le débat est lancé.