Partiellement nuageux

12°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 90%
Vent: NE à 11.27 km/h
mardi, 22 juin 2010 20:00

Inauguration de la Ferme Guyon

C’est devant près d’une centaine d’invités que les promoteurs de la Ferme Guyon on inaugurés les installations du nouveau centre horticole de Chambly. Les invités étaient rassemblés, hier, dans l’immense bâtiment principal  situé à la jonction des autoroutes 35 et 10. Pour l’occasion, André Dion, président, ainsi que son fils Sébastien Dion, vice-président, étaient très fiers d’inaugurer le projet écologique unique sur lequel ils travaillent depuis plus de 6 ans.

Les développeurs Chamblyens à qui l’ont doit la naissance de la fameuse brasserie Unibroue, ont présenté ce projet de centre horticole qui s’est donné comme mission de produire et promouvoir l’horticulture indigène du Nord d’Amérique dans le respect de la nature.
André Dion s’est dit très ému de pouvoir enfin réaliser un rêve qu’il caressait depuis plus de 30 ans: «J’ai bifurqué dans le domaine brassicole durant près de 14 ans mais mon intérêt pour l’horticulture vient de bien plus loin à l’époque où j’étais président de Rona et que nous avons acheté Botanix » affirme celui-ci. «Nous devons être différents» s’exclame-t-il avant que son fils, qui a pris la parole juste après affirme: «Nous devons être les meilleurs». Voilà une commande bien précise pour une entreprise qui semble avoir fait ses devoirs en matière de marketing. Les promoteurs ont déjà identifié que l’horticulture est la deuxième activité sportive après la marche!
Cet investissement de 8,3 millions de dollars a permis, jusqu’à présent, la création de 44 emplois.
Les visiteurs peuvent acheter au magasin général de l’endroit, un bâtiment de 2 200 mètres carrés où l’on trouve, entre autres, des accessoires de jardin, du mobilier et un fleuriste. Le complexe des serres, de son côté, permet aux acheteurs d’aménager leurs terrains à l’aide de plantes biologiques et indigènes. La grange ancestrale, de son côté, permet pour l’instant d’y vendre de la poterie mais elle devrait, sous peu, permettre la tenue d’un marché champêtre où les maraîchers de la région pourront offrir leurs produits. Une papillonnerie, une petite ferme animale ainsi qu’un restaurant devraient également s’ajouter au projet sous peu.