Généralement ensoleillé

26°C

Chambly, Qc

Généralement ensoleillé
Humidité: 72%
Vent: W à 17.70 km/h
jeudi, 08 septembre 2011 01:00

Inondations à Marieville : des citoyens déçus des élus

Plusieurs résidants de Marieville avaient le visage long, mardi soir, à leur sortie de la séance d’information tenue par le Maire Alain Ménard au Club de l’âge d’or de Marieville. Les citoyens, victimes des inondations survenues durant la tempête Irène du 28 août dernier n’acceptent pas les explications des élus quant aux causes ayant mené à des montées d’eau impressionnantes dans leurs sous-sols.

Comme il l’affirme depuis le lendemain des inondations, le maire Alain Ménard a soutenu que la panne électrique ayant affecté la ville durant cette soirée de pluie intense était à l’origine des inondations ayant touché quelque 250 résidences du secteur du Domaine des ruisseaux. En raison de ces pannes, les pompes de la municipalité ne pouvaient pas fonctionner étant donné qu’elles sont alimentées par électricité. Le maire, accompagné d’une ingénieure, a tenté d’expliquer à des citoyens à bout de nerfs, qu’en raison d’une situation exceptionnelle (130 millimètres de pluie en quelques heures), le ruisseau St-Louis, qui sert de bassin de rétention pour la municipalité, s’était rempli trop rapidement et qu’il n’était plus en mesure de jouer son rôle.

Ces explications n’ont pas suffi aux citoyens présents à la séance d’information. Selon eux, bien que la situation ait été exceptionnelle, ce n’est pas la première fois que des résidences de ce quartier sont inondées. En raison de la récurrence des inondations, certaines d’entre elles ne sont plus assurables et leurs propriétaires ont perdu beaucoup de biens lors des événements du 28 août. « Je suis extrêmement déçue de cette réunion. Nous sommes complètement laissés à nous-mêmes dans ce dossier. C’est très inquiétant pour la valeur de nos propriétés » a affirmé une citoyenne à la sortie de la séance.

Une pétition demandant à la municipalité d’agir immédiatement afin de régler ce problème compte maintenant 450 signatures. De nombreuses mises en demeure ont été acheminées à la Ville afin que cette dernière prenne ses responsabilités et dédommage les sinistrés. Les citoyens n’ont pas l’intention d’en rester là. Lors de la séance, plusieurs d’entre eux ont avisé le maire qu’ils comptaient intenter un recours collectif contre la municipalité.