Nuageux

2°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 87%
Vent: SW à 17.70 km/h
jeudi, 01 septembre 2011 01:00

Inondations suite au passage d’Irène : les Marievillois se mobilisent

Suite au passage de la tempête Irène qui a causé de nombreuses inondations à Marieville le 28 août dernier, des citoyens ont décidé de se mobiliser afin qu’une pareille situation ne se reproduise plus. D’abord, un mémo est actuellement distribué aux portes des maisons du secteur du Domaine des Ruisseaux, situé à l’arrière de la polyvalente Mgr Euclide- Théberge, qui a été principalement touché par les dégâts laissés par l’importante chute de pluie de cette journée de tempête. L’avis aux citoyens informe qu’ils sont en droit de réclamer le montant déductible de leurs assurances à la municipalité en acheminant une mise en demeure demandant à la ville de payer. L’avis invite également la population du secteur visé à signer une pétition déposée au dépanneur Ultramar, situé au coin des rues Yvanier et Du Pont.

«Nous soussignés, demandons au conseil municipal de Marieville de prendre les mesures nécessaires et prioritaires afin de rétablir et d’éviter d’autres situations de ce genre, d’exécuter la réinspection de l’infrastructure, de revoir les plans et devis de ce secteur par des experts qualifiés et d’assurer prioritairement le bien-être de ces citoyens dans cette portion du district 1. Il est temps d’appliquer des mesures de sécurité sévères et immédiates afin d’éviter de graves problèmes futurs dans ce nouveau secteur.» peut-on lire sur le document qui sera remis à la municipalité.

Les citoyens invitent également la population à se rendre à la prochaine séance du conseil municipal de Marieville qui aura lieu le 6 septembre à 20 h, afin de manifester leur mécontentement aux élus. Plusieurs citoyens craignent de ne plus être assurables si de tels événements devaient se reproduire.

Selon la Ville de Marieville, des circonstances exceptionnelles auraient causé les quelque 250 inondations de dimanche dernier. La municipalité affirme que le niveau d’eau du ruisseau Saint-Louis, qui sert normalement de bassin récepteur, a monté de 3 mètres durant la nuit du 28 au 29 août. Cette situation aurait alors surchargé le ruisseau, qui n’aurait alors pas pu jouer son rôle. De plus, la municipalité affirme que les pannes de courant qui ont paralysé le secteur au même moment seraient en grande partie responsables des inondations étant donné que les pompes submersibles des citoyens ne pouvaient pas fonctionner. Les citoyens ne semblent pas croire ces explications et comptent poursuivre leurs démarches.