Ensoleillé

30°C

Chambly, Qc

Ensoleillé
Humidité: 59%
Vent: WSW à 17.70 km/h
mercredi, 29 décembre 2010 00:00

Marie Bouillé s’inquiète que des projets ne voient pas le jour

La députée d’Iberville, Marie Bouillé, s’inquiète des compressions de près d’un million $ du gouvernement libéral dans le Fonds de développement régional de la Conférence Régionale des Élus de la Montérégie Est. « Il y a de nombreux projets qui ne pourront être financés cette année à cause de ces compressions. Il y avait notamment deux projets d’études de faisabilité pour le transport collectif en train qui devront attendre en avril 2011 avant qu’on les étudie de nouveau. Plusieurs autres projets structurants sont également mis en péril ou retardés. C’est très choquant », reproche la députée Marie Bouillé.

Par ailleurs, il semble que ces compressions soient faites à l’aveugle, sans vision. « En agissant de la sorte, le gouvernement libéral abandonne la région et décourage l’entrepreneurship. Qui plus est, ces compressions draconiennes ont été annoncées à moins de quatre moins de la fin de l’année financière, par courrier, sans consultations et juste avant la période des Fêtes, au moment où les élu(e)s et la population sont plus absorbés par leur famille que par les nouvelles ou les dossiers. Bref, on ne considère plus les élus locaux comme des partenaires à part entière, mais comme de vulgaires exécutants pour accomplir les coupures à la place du gouvernement », constate la députée d’Iberville.
Pourquoi ne pas comprimer ses propres dépenses
« Ce qui est également décevant, c’est de voir le gouvernement libéral incapable de livrer sa promesse de comprimer les dépenses dans les ministères à Québec, puisqu’il sabre dans les budgets des autres. De plus, c’est en complète contradiction avec le discours gouvernemental de favoriser l’occupation dynamique du territoire », dénonce Marie Bouillé.
La députée d’Iberville dénonce également le silence des députés libéraux de la région, Pierre Paradis et Stéphane Billette, de même que la ministre responsable de la Montérégie, Nicole Ménard. « Pourquoi les députés libéraux appuient-ils aveuglément cette décision de leur gouvernement? Pourquoi n’ont-ils rien fait pour bloquer cette décision insensée qui nuit au développement de notre région? J’espère que la mobilisation régionale parviendra à faire changer d’avis le gouvernement afin qu’il révise sa décision», de conclure Marie Bouillé.