Clair

21°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 64%
Vent: NE à 11.27 km/h
jeudi, 17 février 2011 00:00

Yves Lessard critique la fin des forfaits Internet illimités

Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de Ressources humaines et Développement social et député de Chambly-Borduas, Yves Lessard, a dénoncé avec vigueur ce qu’il considère comme l’hypocrisie du gouvernement Harper. « Alors qu’il privilégie les grandes entreprises de télécommunications au détriment des consommateurs et des petits fournisseurs de services Internet, les conservateurs se posent ensuite en défenseurs de ceux-ci face à la grogne qu’ils ont eux-mêmes provoquée. En effet, le ministre, qui demande au CRTC de revoir sa décision d’imposer la facturation d’Internet à l’utilisation, ordonnait il y a deux ans au CRTC de prendre des décisions qui ne nuisent pas aux intérêts des grandes entreprises de télécommunications », a-t-il expliqué.

« C’est un décret du 10 décembre 2009, dans lequel le ministre Clement donnait l’ordre au CRTC de vérifier "si l’incidence de ces exigences liées aux services de gros nuit indûment à la capacité des compagnies titulaires d’offrir de nouveaux services convergents", qui est à l’origine de la décision du CRTC. En d’autres termes, le ministre exhortait le CRTC à mettre en place des politiques qui avantagent les grands fournisseurs comme Bell et Rogers. Il est scandaleux de voir le ministre endosser des politiques visant à permettre aux grandes entreprises de s’enrichir sur le dos des consommateurs et des petites et moyennes entreprises! » a poursuivi Yves Lessard.

« Nous demandons au gouvernement Harper de cesser son double jeu et de faire amende honorable en annulant son décret. Il est important de soutenir les consommateurs, les innovateurs ainsi que les petites et moyennes entreprises. La fin des forfaits illimités entraînera inévitablement des conséquences désastreuses sur le développement de la concurrence et la compétitivité des petites entreprises, notamment en dehors des grands centres. Au lieu d’offrir son soutien indéfectible aux grandes entreprises, le ministre de l’Industrie doit dans un premier temps reconnaître son erreur, puis cesser ses attaques incessantes contre la réglementation du secteur des télécommunications, dans l’intérêt des consommateurs », a conclu Yves Lessard.