mercredi, 16 mars 2005 19:00

Des noms de rues qui cachent une histoire

Clémence Sabaté (1791-1868) naît en 1791. Elle demeure célibataire toute sa vie. C’est à sa mort, en 1868, qu’elle marque l’histoire en léguant ses bâtiments, soit sa maison et sa ferme, à des œuvres de charité. Son héritage contribuera à la construction de l’hospice Saint-Joseph de Chambly par les Sœurs Grises.  C’est à la demande du curé Pierre-Marie Mignault qu’est construit cet hospice alors nommé l’Hôpital de Chambly-Bassin. Cet édifice abrite des orphelins et des personnes âgées et sert d’infirmerie. L’hospice est agrandi en 1917 pour y intégrer des classes et des dortoirs. Le bâtiment est détruit en 1965 mais à son emplacement se trouvent toujours des personnes âgées puisque s’y élève la Résidence Saint-Joseph.

dimanche, 13 mars 2005 19:00

Serge Caron: Une vie enflammée!

Il y a quarante ans, c’est en prenant ses jambes à son cou que Serge Caron quittait sa maison de la rue Bourgogne, pour se rendre à la caserne.  À cette époque, alors qu’il n’avait que 18 ans, il réalisait ainsi un grand rêve: celui d’être pompier.  Après s’être fait dire qu’il était trop petit pour combattre les incendies de la grande ville de Montréal, c’est en novembre 1964, à Chambly, qu’il devient pompier à temps partiel, poste qu’il occupera pendant douze ans.  Le 13 décembre 1976, il fut engagé à temps plein pour la ville, à titre d’inspecteur en prévention et d’adjoint de l’inspecteur municipal. 

mercredi, 02 mars 2005 19:00

Le mouvement patriote dans Chambly

Le comté de Chambly, dont fait partie la seigneurie de Chambly-Ouest, compte plus de 15 000 habitants en 1831. La population de Chambly appuie dans une bonne proportion le Parti patriote car depuis 1806, date à laquelle Louis-Joseph Papineau agit à titre de député du comté, de nombreux défenseurs du mouvement patriote sont élus députés. Pendant les troubles, ce sont deux partisans de Papineau qui représentent le comté, soit Louis-Michel Viger, le cousin germain de Papineau, et Louis Lacoste.

En 1901, naît à Chambly une couturière qui connaîtra le renommée; elle se nomme Gabrielle (Gaby) Bernier. Elle débute sa carrière de couturière en travaillant pour des particuliers. Après quelques contrats, elle est engagée par les tailleurs Saint-Pierre et Olivier. Mais quelques semaines plus tard, une opportunité s’offre à elle et elle quitte pour travailler avec Edna Jamieson.  Gaby Bernier devient alors «première» du réputé salon «Madame de Pompadour», rebaptisé en 1924 «Pompadour Shoppe».

mercredi, 16 février 2005 19:00

Des couples à d’autres époques

Charles-Michel d’Irumberry de Salaberry est officier dans l’armée anglaise. En 1812, il épouse Marie-Anne-Julie Hertel de Rouville. De Salaberry est hissé au statut d’héros national quand, le 26 octobre 1813, il sort vainqueur de la bataille de la Châteauguay devant 7000 Américains avec seulement 300 hommes, des Voltigeurs canadiens.

dimanche, 13 février 2005 19:00

Monique Couture: L’Esprit Familial

Retournons dans le temps : Il y a 25 ans, c’est La Société Saint-Vincent de Paul qui agissait à titre de centre de bénévolat pour venir en aide aux familles en difficulté. Ils ont passé le flambeau à l’Église, jusqu’au jour où le manque d’espace et d’organisation se font sentir. C’est alors, que le Centre de Bénévolat que l’on connaît aujourd’hui voit le jour.

Page 8 sur 10