Nuageux

13°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 77%
Vent: E à 17.70 km/h
mercredi, 07 mars 2018 17:28

Attaque de Paula Rodrigues contre les médias : l’opposition perplexe

Suite à la sortie publique de la conseillère municipale Paula Rodrigues contre la presse locale lors de la période des questions de l’assemblée générale de la Ville le 6 mars dernier, les deux conseillers membres du parti d’opposition Démocratie Chambly, Mario Lambert et Alexandra Labbé se questionnent sur les intentions derrière le message.

Mauvais endroit, mauvais moment

La conseillère du district du Canton, Alexandra Labbé dit avoir de la difficulté à cerner l’intention derrière cette intervention. « Mme Rodrigues a parlé de couverture biaisée, sur quel dossier? De quelle façon? » exprime la représentant du parti Démocratie Chambly. « Son propos semblait un peu confus. Elle parle de journalistes, de médias sociaux, de vidéo sur Facebook. J’avoue que je suis restée assez perplexe devant tout ça. Qui est en tort exactement? » ajoute- t-elle.   Madame Labbé se demande si c’était vraiment le bon endroit pour dénoncer ce genre de problématique. « Est-ce que la période des questions des citoyens était vraiment l’endroit le plus propice à cela? » se questionne-t-elle. « Au nombre de fois où l’administration a accusé Francine Guay de faire de la politique spectacle…c’est assez ironique je trouve. » conclut-elle.

Du courage pour aller parler au micro

Mario Lambert, conseiller du district du Bassin, tiens quant à lui à souligner l’effort et le courage de Madame Rodrigues d’être allé parler devant une salle comble. « Aller parler au micro ce n’est pas facile pour tout le monde. Mme Rodrigues en général est quelqu’un de réservé, cela n’a pas dû être facile » dit-il. Il se questionne cependant sur le moment choisi. « J’avoue que j’ai trouvé cela assez particulier. C’était peut-être mal choisi comme moment. Je pense qu’une simple plainte à la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) aurait suffi » ajoute-t-il. Monsieur Lambert, pour sa part, trouve que la couverture journalistique à son égard a toujours semblée impartiale et que le travail des médias est d’informer les gens et de présenter les deux côtés de la médaille. « C’est important l’indépendance journalistique. C’est le 5e pouvoir » conclut-il.