jeudi, 17 octobre 2019 08:07

Yves-François Blanchet prêt et prudent à Chambly

Yves-François Blanchet Yves-François Blanchet

Sans toutefois rien prendre pour acquis, le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet se dit prêt à représenter les citoyens de Beloeil-Chambly et soutient que les enjeux de la circonscription auront un écho plus fort à Ottawa s’il est porté au pouvoir.

Yves-François Blanchet ne croit pas que ses préoccupations nationales, en tant que chef du Bloc, puissent l’empêcher de s’occuper adéquatement de sa propre circonscription.

Ce dernier croit plutôt que sa position de chef pourrait servir les intérêts des résidents de Beloeil-Chambly.

« L’avantage c’est que lorsqu’un chef prend une position, c’est tout le parti qui prend position. Ça donne un poids supplémentaire. Quand je rencontre un ministre et que je lui demande de régler un dossier dans mon comté, il va prendre en compte que c’est tout le parti qui le demande. Ça donne un avantage à une circonscription représentée par un chef. », expliquait M. Blanchet attablé dans un restaurant de Beloeil où il faisait campagne hier.

Des enjeux régionaux

Parmi ces dossiers qu’il voudrait porter à Ottawa, il y a l’épineux débat autour de la tour Telus à Otterburn Park. Alors que plusieurs résidents se sont déjà mobilisés pour empêcher sa construction et que la cause a été portée devant les tribunaux, M. Blanchet dit vouloir se battre pour « ne jamais voir le projet se réaliser ».

L’offre de transport collectif fait aussi partie des priorités locales du chef du Bloc. Ce dernier est convaincu qu’un service plus étendu entre les villes de la région pourrait permettre un meilleur développement économique et social.

 

« Ça prend bien entendu un meilleur transport collectif entre ici et Montréal, mais on a aussi besoin de plus de services en transport ici. C’est important si on veut développer le secteur industriel de la région car les emplois qui sont développés localement ne nécessitent pas de transport vers Montréal. » -Yves-François Blanchet

 

La protection de la rivière Richelieu est aussi dans sa ligne de mire. M. Blanchet défend l’idée de limiter la vitesse de circulation des bateaux afin de réduire l’érosion des berges et des infrastructures riveraines.

La tête froide

En tête des sondages pour le siège de député de Beloeil-Chambly, M. Blanchet se dit confiant quant à ses chances de l’emporter à l’issue du scrutin du 21 octobre, mais reste toutefois prudent.

« Tout peut arriver n’importe quand. Je viens de voir que Barack Obama donnait son appui à Justin Trudeau, ça va peut-être ébranler quelques personnes. [...] Est-ce que ça va virer la campagne de bord, non certainement pas. Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini. Il faut rester prudent et humble jusqu’à la fin. », déclarait le chef du Bloc Québécois en entrevue au Chamblymatin.com

Justin Trudeau dans le comté

Bien que contraire à la tradition qui veut qu’un chef de parti n’aille pas faire campagne dans la circonscription d’un autre, la présence à Chambly hier du premier ministre sortant Justin Trudeau ne semblait pas surprendre M. Blanchet.

« Monsieur Trudeau n’est pas homme à s’enfarger dans les traditions et les institutions. Cela dit, je lui souhaite la bienvenue dans Beloeil-Chambly. C’est un des plus beaux endroits au Québec et c’est une belle occasion de parler à des citoyens qui partagent peut-être beaucoup plus de valeurs du Bloc Québécois. », a exprimé M. Blanchet en point de presse. 

Félix Lebel