SP_WEATHER_BREEZY

15°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 65%
Vent: W à 40.23 km/h

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; plgK2Jw_iaki has a deprecated constructor in /var/www/clients/client1/web54/web/plugins/k2/jw_iaki/jw_iaki.php on line 17

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; plgK2K2canonical has a deprecated constructor in /var/www/clients/client1/web54/web/plugins/k2/k2canonical/k2canonical.php on line 17
vendredi, 01 juin 2018 09:36

La mobilisation citoyenne contre le prolongement de l’avenue Bourgogne rate la cible

La signature du registre sur le règlement d’emprunt pour l’achat de terrain permettant le prolongement de l’avenue Bourgogne s’est terminée hier soir à 19 h avec 1791 signatures, soit 408 signatures de moins que le nombre requis de 2199 pour stopper l’emprunt de 982 000 $.  Les nombreux membres du Mouvement Citoyen de Chambly (MCC) présents sur les lieux lors de l’annonce des résultats sont restés calmes et sereins. Ils ont réitéré leur désir de continuer d'informer et de sensibiliser les citoyens de Chambly sur les enjeux qui les concernent.

Le beau temps aurait ralenti la participation

Le conseiller de Démocratie Chambly, Mario Lambert qui représente le district du Golf, était toutefois très fier du travail accompli par les bénévoles du MCC.  Il a rappelé que cette « défaite » ne représentait qu’une bataille et non la guerre et que la vraie victoire avait été remportée le 22 février dernier alors que 2452 personnes avaient signifié leur opposition au nouveau règlement de zonage de la Ville.  Monsieur Lambert a supposé que le beau temps avait peut-être occasionné cette baisse de mobilisation citoyenne.  « Il fait beau.  Les gens ont plus de choses à faire sur leurs terrains.  C’est la fin des classes.  Certains sont peut-être déjà en vacances » extrapole-t-il. 

Il reste cependant ouvert et intéressé à travailler conjointement avec l’administration Lavoie pour trouver des solutions aux divers dossiers qui mobilisent les factions adverses.  Mario Lambert et Alexandra Labbé, les deux conseillers de Démocratie Chambly se disent tous deux vivement motivés à participer aux différents comités de la Ville et ainsi faire profiter les citoyens de leur expérience et bagage professionnel respectifs. 

Le MCC veut discuter avec les élus

À la suite de l’annonce du résultat, les membres du MCC rappelé que « le résultat appartenait aux citoyens ». Le candidat du Parti Québécois dans Chambly, Christian Picard a uni sa voix à celle du MCC et à plusieurs autres organismes pour demander la préservation du défunt terrain de golf, qu’ils considèrent comme le dernier grand espace vert de Chambly. 

Ils demandent aux élus de « s’asseoir avec les gens de bonne foi pour faire du golf le deuxième plus grand parc nature de Chambly, après celui dans le district des Grandes-Terres, avec le sentier pédestre » citant ainsi une promesse effectuée en campagne électorale par le maire Lavoie et citée dans les médias locaux. Selon eux, il y a d'autres solutions pour régler le problème de la congestion sur la route 112 que de dévier simplement la circulation tout en détruisant des arbres, un habitat naturel pour la faune et la flore de la région.

Denis Lavoie respecte le choix des citoyens

Joint par téléphone à la suite du dévoilement du résultat, le maire de Chambly, Denis Lavoie, a dit prendre note de la volonté des citoyens.   « Pour moi ce n’est ni une victoire ni une défaite.  Je n’ai pas à avoir de sentiment dans ce processus-là.  Moi mon rôle c’est de mettre en place le processus et de suivre les résultats. Je prends note de ce que les gens de Chambly ont dit ce soir. » 

Questionné sur le bien-fondé du plan proposé pour le prolongement de l’avenue Bourgogne, plan décrié par le MCC, le maire Lavoie dit « Le plan a été élaboré par des fonctionnaires qui sont des spécialistes du domaine, conjointement avec le MTQ, des ingénieurs et des urbanistes. Ce sont eux qui ont dit que c’était la meilleure façon d’améliorer la sécurité et la circulation dans ce secteur-là.  Je crois qu’ils savent comment faire leur boulot.  La population semble nous dire qu’eux aussi pensent que leur idée est bonne. »

Marie-Eve Ducharme