Nuageux

1°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 73%
Vent: NE à 14.48 km/h
vendredi, 23 février 2018 06:36

Victoire des opposants aux nouveaux règlements de zonage

Des citoyens se sont réjouis à l'annonce des résultats. Des citoyens se sont réjouis à l'annonce des résultats.

Après quatre jours d’ouverture des registres sur les nouveaux règlements de zonage pour l’ensemble du territoire de la Ville de Chambly dans le cadre de la refonte du règlement concernant le plan d’urbanisme, les opposants ont crié victoire hier soir. À 19 h quand la greffière de la municipalité de Chambly a annoncé que 2452 personnes avaient signées les registres alors que le nombre de signatures requises pour que ce règlement fasse l’objet d’un référendum était de 2 199, les quelque 50 militants réunis ont sauté de joie.

« C’est fantastique de voir une telle mobilisation citoyenne » s’est exprimée, émotive, Louise Chevrier auteure et militante du Mouvement citoyen de Chambly. Il faut dire que son organisation avait distribué, partout sur le territoire de la municipalité, près de 11 000 feuillets incitant les citoyens à aller signer les registres. Un site Web et une page Facebook avaient également été créés pour l’occasion.

« Juste d’intéresser la population à la politique municipale est déjà une très grande victoire » a ajouté Alexandra Labbé, conseillère municipale du parti d’opposition Démocratie Chambly. Son collègue, Mario Lambert, heureux des résultats, s’est questionné sur la suite des choses : « La Ville ira-t-elle en référendum? Les règlements seront-ils modifiés? La MRC imposera-t-elle les règlements en entier ou en partie ?»

Pas de référendum

Joint par téléphone immédiatement après le dévoilement des résultats, le maire de Chambly, Denis Lavoie, a annoncé qu’il ne comptait pas aller en référendum : « Je respecte trop la volonté des citoyens pour cela ». M. Lavoie a ajouté qu’il prenait acte des résultats sans élaborer sur la suite des choses.

Ces règlements de zonage doivent faire partie du plan d’urbanisme de Chambly qui doit être conforme aux exigences de la MRC de la Vallée-du-Richelieu, notamment quant à la densification des logements par hectares.