Clair

12°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 65%
Vent: NNE à 17.70 km/h
mercredi, 12 décembre 2007 19:00

Infarctus : le cholestérol est-il vraiment le coupable ?

Petite bombe dans le monde de la nutrition dernièrement, alors que le Dr Michel de Lorgeril, qui a déjà été rattaché à l’Institut de cardiologie de Montréal au milieu des années 80 et qui est l’auteur de plusieurs livres, soutient que le cholestérol n’est pas responsable des infarctus puisqu’il ne boucherait pas les artères. Dans son nouvel ouvrage, titré Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent et il vous soignera sans médicament, le docteur de Lorgeril affirme que dans 99,5 % des cas, l’occlusion d’une artère, qui est la cause de l’infarctus du myocarde, est attribuable à un caillot. Or, l’homme ajoute que le cholestérol n’engendre pas la formation des caillots dans les artères. « C’est l’hyper-réactivité des plaquettes sanguines, l’hyperactivité du système de coagulation (stimulée par une alimentation de mauvaise qualité) et l’inhibition du système fibrinolytique qui ne fait pas son travail de dissoudre les caillots », qui seraient la cause d’infarctus, selon Michel de Lorgeril.  Bien que plusieurs nutritionnistes se soient déjà montrés en désaccord avec cette affirmation, l’homme persiste et soutient que le cholestérol ne peut pas, matériellement parlant, boucher les artères.

Soulignons que pour le docteur de Lorgeril, l’activité physique et de seines habitudes alimentaires sont à privilégier pour éviter les infarctus. Là-dessus, on peut dire que tout le monde s’entend.