Généralement nuageux

5°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 69%
Vent: S à 35.40 km/h
mercredi, 23 mai 2007 07:17

Le régime du gros bon sens

Vous avez peut-être entendu parler de cette Québécoise devenue une vedette aux États-Unis parce qu’elle a perdu 112 livres en trois ans de façon autonome ? La demoiselle en question, Isabel Curadeau, a même fait la une du magazine People. Et si on s’y attarde un peu, on se rend bien compte à quel point le régime de madame Curadeau est « le régime du gros bon sens ». Pour elle, pas de Montignac, pas de changements dramatiques de consommation sur une période à court terme, mais plutôt une amélioration à long terme de son alimentation. Ainsi, la Québécoise affirme que des petits trucs simples lui ont permis de se sentir aujourd’hui mieux dans sa peau.

D’abord, en décidant de prendre un bon déjeuner complet le matin, en mangeant avec plus de retenu le midi et en soupant de façon beaucoup plus légère, madame Curadeau indique qu’elle s’est donnée les moyens de perdre du poids. Pas étonnant, puisque le déjeuner peut être digéré beaucoup plus facilement au cours de la journée alors que pour le souper, la période d’inactivité approche. Puis, la dame soutient qu’en débarquant de l’autobus quelques arrêts plus tôt, en prenant l’escalier au lieu de l’ascenseur, et en adoptant un rythme de vie plus actif, elle s’est donnée toutes les chances de réussir. La Québécoise affirme aussi que le fait de boire beaucoup d’eau représente une facette importante de la perte de poids. Finalement, la leçon à retenir d’Isabel Curadeau, ce n’est pas de tenter de maigrir trop vite. C’est un changement dans les habitudes qui rapporte à long terme. Le gros bon sens, quoi !