mercredi, 14 septembre 2016 10:58

À nos poêlons, prêts, dégustons!

Les collations peu transformées et les repas frais que l’on prépare soi-même ont plusieurs avantages pour notre santé comparativement à ceux que l’on peut acheter, déjà prêts, à différents endroits comme les dépanneurs, les épiceries, les restaurants, les cafétérias ou les distributeurs.

L’effort d’apprêter nous-mêmes nos aliments nous permet de déterminer la grosseur des portions consommées et de privilégier des aliments nutritifs au détriment des aliments plus riches en sucre, en gras et en sel qui sont souvent ajoutés par l’industrie, pour prolonger la durée de conservation.  

 

Pas besoin d’être un chef, il suffit d’être bon planificateur pour cuisiner santé

Malheureusement, c’est souvent par manque de temps et d’énergie que nous optons pour des repas prêts-à-manger. En fait, manger est un besoin qu’il est nécessaire de combler plusieurs fois par jour. La planification à l’avance des collations et des repas peut nous éviter bien des casse-têtes lorsque notre ventre cri famine.

Parmi les trucs de planifications, on peut, dans un premier temps, garder au congélateur, au réfrigérateur et dans le garde-manger des «indispensables». Ce sont des aliments nutritifs qui peuvent être conservés longtemps et être apprêtés rapidement lorsque vient l’heure du repas. Au congélateur, il peut s’agir de crevettes cuites ou de légumes. Au réfrigérateur, on peut penser aux œufs ou au pain tortillas. Dans le garde-manger il peut s’agir de coucous ou de légumineuses en conserves. Aussi, un autre truc de planification consiste à établir à l’avance les repas que l’on souhaite préparer et en multiplier le nombre de portions, afin d’avoir des surplus à apporter dans la boîte à lunch. On peut aussi utiliser des équipements comme la mijoteuse ou l’autocuiseur pour gagner du temps avec la cuisson des viandes ou la préparation des recettes à faire mijoter. Enfin, la participation à une cuisine collective ou l’implication de tous les membres de la famille pour la confection des repas peut aussi permettre d’augmenter le niveau de plaisir et d’alléger le fardeau lié à la préparation des collations et repas quotidiens.

Si vous apportez des changements à votre alimentation afin de manger plus santé, il est normal que vous trouviez parfois vos repas plus secs ou fades pendant un certain temps. Toutefois, rassurez-vous. En persévérant, vous verrez que cette perception n’est que temporaire. Avec le temps, vos papilles se désensibiliseront aux goûts sucrés, salés ou gras.

Par Lysandre Le Bel, Kinésiologue