Généralement nuageux

18°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 74%
Vent: NE à 22.53 km/h
mardi, 06 mars 2007 19:00

La noix de coco s’attaque aux MTS?

La noix de coco n’a jamais vraiment bénéficié d’une réputation d’aliment santé. Sa richesse en acide gras saturé en a souvent fait un aliment suspect, particulièrement l’utilisation de son huile. Or, cette perception pourrait être à la veille de se modifier. Il semblerait que les graisses présentes dans l’huile de noix de coco ont des qualités nutritives très proches de celles trouvées dans le lait de la mère, ainsi que des propriétés immunitaires identiques, dont l’acide laurique, un acide gras ayant la propriété de stimuler l’immunité. L’organisme transformerait cet acide en monolaurine, un composé qui protège les cellules de l’attaque des virus et bactéries. Dans le cadre d’essais de laboratoire, la monolaurine aurait endommagé de nombreux virus dont celui de l’herpès, les bactéries responsables de la gonorrhée et de la chlamydia et même le VIH !

Durant plusieurs années, on a aussi accusé l’huile de coco d’augmenter le taux de cholestérol. Il semblerait cependant que c’était une accusation injustifiée puisque cette huile pourrait abaisser le taux sanguin de mauvais cholestérol (LDL). Également, selon un rapport de la Indiana’s Purdue University, les stérols présents dans la noix de coco aideraient à renforcer la solidité des os. Bref, il est toujours important de voir l’ensemble des éléments nutritifs d’un aliment et des différents effets qu’ils peuvent avoir sur la santé avant d’émettre une opinion positive ou négative sur le sujet.