Nuageux

-5°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 87%
Vent: NE à 20.92 km/h
mardi, 24 mai 2005 20:00

Les soupes-repas: le «fast food» à son meilleur

Avec le printemps qui tarde à arriver, les gens cherchent à se réchauffer. C’est pourquoi à l’heure des repas, les soupes deviennent un plat très populaire. En tout premier lieu ceci nous ramène souvent dans notre enfance alors que la soupe représentait un met facile à manger. La soupe nous hydrate en même temps qu’elle nous nourrit, ce qui en fait un plat très avantageux. Trop souvent les soupes commerciales, en sachets ou autre, représentent un choix populaire en ce qui concerne les enfants. Bien qu’elles contiennent une quantité appréciable de nouilles, elles ne contiennent pas, règle générale, grand chose d’autre.

Ces soupes contiennent souvent trop de sel et sont peu nutritives et coûteuses. Il est pourtant si facile de se faire mijoter un chaudron de soupe avec les bouts de légumes ou les laitues, épinards ou choux défraîchis qui ne sont plus dignes d’une salade mais se recyclent bien dans une soupe; c’est l’occasion aussi d’utiliser les jus de cuisson de légumes ou des tomates en conserve pour ajouter du liquide. On y met aussi toutes sortes de surprises: des céréales comme l’orge, le riz ou les pâtes alimentaires qui représentent le groupe du pain et céréales, des petits cubes de viandes ou de tofu ou des légumineuses comme les fèves et les lentilles représentent le groupe des viandes et substituts. La touche finale est de gratiner la soupe comme on a l’habitude de le faire avec notre soupe à l’oignon. Ceci nous permet d’avoir le groupe des produits laitiers. Et voilà: les quatre groupes du Guide alimentaire pour manger sainement s’y retrouvent et c’est pour cette raison que ces soupes peuvent s’appeler: SOUPES-REPAS.