Partiellement nuageux

-5°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 72%
Vent: SSE à 11.27 km/h
mercredi, 14 janvier 2009 19:00

Une mention « Aliments du Québec » sur les produits agricoles ?

Le député fédéral de Chambly-Borduas Yves Lessard incite les fabricants de produits agroalimentaires québécois à utiliser la mention « Aliments du Québec » pour faire la promotion de leurs produits. « En réponse aux craintes de l’industrie québécoise, le ministre d’État chargé de l’Agriculture, Jean-Pierre Blackburn, a bizarrement indiqué que la loi faisant passer le seuil de provenance du contenu de 51 à 98 % serait appliquée avec souplesse. Or, le seuil est ferme : il a été fixé à 98 % par le gouvernement conservateur. Cela signifie que l’ensemble de la main-d’œuvre, des composantes et des ingrédients importants utilisés pour faire le produit doit être d’origine canadienne. Ceci laisse donc très peu de place au contenu étranger. À l’inverse, le seuil de provenance d’ « Aliments du Québec » est de 80 % », mentionne le député du Bloc québécois. Selon ce dernier, plusieurs produits du terroir québécois, comme les confitures, seront privés d’un puissant outil de marketing, étant donné que certains ingrédients, tel le sucre provenant de l’étranger, dépassent le seuil de 2 %. Le député croit qu’il s’agit là d’un seuil déraisonnable qui entraînera des conséquences néfastes pour la plupart des fabricants agroalimentaires québécois. « Les conservateurs minoritaires auraient eu avantage à écouter l’opposition, qui proposait un seuil plus raisonnable de provenance du contenu de 85 % », conclut Yves Lessard.

Le député croit qu’il s’agit là d’un seuil déraisonnable qui entraînera des conséquences néfastes pour la plupart des fabricants agroalimentaires québécois. « Les conservateurs minoritaires auraient eu avantage à écouter l’opposition, qui proposait un seuil plus raisonnable de provenance du contenu de 85 % », conclut Yves Lessard.