Luc Noiseux
Généralement nuageux

6°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 52%
Vent: S à 35.40 km/h
mercredi, 09 octobre 2013 08:00

Steeve Demers : indépendant mais pas seul

Le candidat indépendant à la mairie de Chambly, Steeve Demers, apprécie pleinement sa première campagne électorale sans parti. Celui qui s’est fait élire à titre de conseiller municipal du district 8 en 2005 et 2009, sous la bannière du parti municipal Action Chambly, a terminé son dernier mandat comme conseiller indépendant. Même si l’actuelle campagne lui demande plus d’énergie et de temps que les précédentes, il affirme que cela est : «le prix de l’indépendance». Il ajoute que d’être indépendant ne veut pas dire seul. «J’ai une douzaine de bénévoles qui me donnent beaucoup de temps. Je suis entouré et libéré de mes chaînes».

C’est en faisant du porte-à-porte et en allant rencontrer les gens que le candidat Demers a entamé sa campagne. Il affirme qu’un vent de changement souffle sur Chambly et que ce sont ces rencontres sur le terrain qui lui indiquent cela. Interrogé sur la possibilité que tous les candidats indépendants de l’actuelle campagne électorale de Chambly soient organisés entre eux, M. Demers s’indigne : «Il n’y a aucune formation politique déguisée. Tous les candidats indépendants se parlent. Cela indique que nous avons à cœur le bien de notre ville. Cela n’est peut-être pas concevable pour Denis Lavoie mais nous aurons à travailler ensemble au lendemain des élections. Je ne vois aucun problème à cela.»

Débat d’aujourd’hui

C’est ce matin à 7 h qu’aura lieu au restaurant Le Fourquet Fourchette de Chambly un débat, organisé par la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly (CCIBC), opposant les deux candidats à la mairie Denis Lavoie et Steeve Demers.

Steeve Demers prévient : «Je vais être au front. Je vous assure que je vais participer activement à ce débat».

On se souviendra qu’en janvier 2013 Steeve Demers avait quitté le parti Action Chambly pour siéger comme indépendant. Celui qui a longtemps été considéré comme le bras droit du maire Denis Lavoie estimait être en désaccord avec son parti sur le rôle d’élu et de l’ensemble du conseil municipal. De son côté, Denis Lavoie affirmait que M. Demers n’avait pas démissionné du parti Action Chambly mais que sa formation lui avait plutôt fait parvenir une lettre de non-confiance.

www.demerspourchambly.org