Luc Noiseux
Généralement nuageux

-5°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 72%
Vent: SE à 17.70 km/h
jeudi, 24 août 2017 08:37

Éducation, économie et aînés au menu pour Jean-François Roberge et la CAQ à Shawinigan

Le député de Chambly Jean-François Roberge prendra le chemin de Shawinigan en vue du caucus présessionnel de la Coalition Avenir Québec (CAQ), qui s’y déroulera les 28 et 29 août prochains.

Pour l’occasion, plusieurs dossiers seront discutés. Jean-François Roberge, lui-même porte-parole de sa formation politique en matière d’Éducation, compte bien remettre sur la table sa proposition d’octroyer aux écoles 100$ par enfant pour l’achat de fournitures scolaires. Il compte également revenir sur son projet de loi déposé à la fin de la session dernière visant à donner aux parents plus de liberté dans le choix de l’école de leurs enfants. La commission scolaire des Patriotes a finalement changé son fusil d’épaule dans le dossier de Justine Frappier, une jeune athlète dont l’histoire avait inspiré le député dans la rédaction de sa proposition législative. «Cependant, il y a encore trop d’élèves au Québec qui sont empêchés de fréquenter l’école de leurs rêves en raison de la bureaucratie scolaire. Nous continuerons ce combat pour eux».

L’automne à venir sera également l’occasion pour le député Roberge de concrétiser des engagements en faveur des aînés. Plusieurs des propositions actuellement à l’étude en vue du prochain Conseil général de la CAQ en novembre prochain sont d’ailleurs largement inspirées de la consultation sur les conditions de vie des aînés tenue par le député avec son collègue François Paradis en avril dernier. «Lors de la consultation, les aînés ont soulevé plusieurs préoccupations légitimes, notamment sur la maltraitance, sur le manque de services en CHSLD et sur le besoin de mettre de l’avant des mesures en faveur des maisons intergénérationnelles. Nous les avons entendus et nous nous préparons à apporter des réponses à ces préoccupations».

Les caquistes profiteront finalement de l’occasion pour faire le point sur la crise des migrants qui a secoué le Québec cet été. Le député joint d’ailleurs sa voix à celle de son chef François Legault, qui avait appelé au respect des lois et des frontières. «Les Québécois sont généreux et ouverts de nature, mais toute personne désirant venir s’établir ici doit le faire en suivant les règles».

Communiqué