Ghislain Lebel
Partiellement nuageux

18°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 49%
Vent: W à 35.40 km/h
mardi, 22 mars 2016 08:15

Jean-François Roberge réagit au budget libéral

Jean-François Roberge, député de Chambly Jean-François Roberge, député de Chambly

Le député de Chambly, le caquiste Jean-François Roberge se dit déçu du budget 2016-2017 qui a été présenté jeudi dernier par le gouvernement libéral. Selon le député de Chambly, celui-ci vient consolider les coupures effectuées par les libéraux depuis leur arrivée au pouvoir. « Le gouvernement avait une chance en or de donner un nouveau souffle à son action politique après des années de coupures couplées à un lent déclin économique. Le budget présenté la semaine dernière ressemble plutôt à un acte de résignation », a constaté le député.

Sur le plan économique, il ajoute : « Le gouvernement a annoncé un bouquet de mesures éparses qui ne réussit pas à cacher les éléments les plus inquiétants du budget : la prévision de croissance des investissements privés des entreprises en 2016 est à 0 %. La croissance économique du Québec est anémique, et les libéraux semblent s’en accommoder. »

En tant que porte-parole de sa formation politique en matière d’Éducation, M. Roberge considère que la croissance de 3% du budget pour le système scolaire est encore trop faible. « Cette croissance couvre à peine les coûts du système.  Le premier ministre Philippe Couillard avait pourtant promis lors de la dernière campagne électorale une augmentation de 3,5% par année ». Le député juge également pas assez important le montant alloué pour la réfection des écoles par le gouvernement. « On parle d’un ajout de 650 millions sur 3 ans, alors que le manque à gagner pour la remise en état complète de nos écoles délabrées s’élève à 3,5 milliards. C’est nettement insuffisant ».