Clair

10°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 78%
Vent: SW à 17.70 km/h
mardi, 27 octobre 2015 00:00

Matthew Dubé : actif même dans la deuxième opposition

Si bon nombre des 59 députés québécois du NPD n’ont pas survécu à l’élection de lundi dernier, Matthew Dubé s’est accroché à son siège en se faisant réélire par une majorité d’environ 1200 voix. Même s’il est maintenant dans la deuxième opposition aux Communes, il affirme qu’il restera tout aussi actif en Chambre.

Malgré que son parti soit maintenant le deuxième parti d’opposition au Parlement, Matthew Dubé voit d’un bon œil son rôle pour le mandat à venir. « En tant que progressistes, c’est certain qu’on se réjouit du départ de Stephen Harper. Le parti libéral a pris beaucoup d’engagements, dont plusieurs ressemblent à ceux du NPD,» relate le député. Si certaines idées libérales se rapprochent de celles des néo-démocrates, Matthew Dubé souligne que l’opposition devra encore faire un travail important sur des dossiers qui ne font pas l’unanimité, comme le projet de loi C-51. Ce projet, proposé par les conservateurs, a semé la controverse, notamment parce qu’il porterait atteinte aux libertés individuelles et à la vie privée.

« J’avais une bonne équipe. Nous avons parlé du bilan des quatre dernières années et de l’avenir aussi. Les gens n’oublient pas une bonne représentation locale, » affirme Matthew Dubé lorsqu’interrogé sur les raisons derrière sa réélection. Il demeure toutefois prudent dans ses explications sur les nombreuses pertes néo-démocrates au Québec. « On a aussi perdu beaucoup de bons députés qui ont fait de l’excellent travail, alors j’hésite à me prononcer sur les causes exactes de leur défaite. » explique-t-il.

Dans l’immédiat, la première chose que Matthew Dubé et son équipe doivent faire est de déménager le bureau du député puisqu’il se trouve à St-Basile- le-Grand, en dehors de la nouvelle circonscription de Beloeil-Chambly. Il n’a toutefois pas encore arrêté son choix sur une ville en particulier. Une fois de retour en Chambre, Matthew Dubé a comme premier objectif de déposer son projet de loi sur la valeur foncière des sites historiques. Lorsque le cabinet des ministres sera formé, il a aussi affirmé qu’il communiquerait avec le ministre des Transports au sujet du dossier de la sécurité sur le Richelieu. Ce dossier était d’ailleurs à l’agenda de tous les candidats de Beloeil-Chambly

Par Dominique Degré