Ensoleillé

11°C

Chambly, Qc

Ensoleillé
Humidité: 81%
Vent: W à 17.70 km/h
jeudi, 12 octobre 2017 09:02

Réserve foncière sur l’ancien golf : « J’invite la population à beaucoup de méfiance » - Steeves Demers

« Mais qu’est-ce que c’est que cette volte-face de Denis Lavoie ? Moi je n’y crois pas et j’invite la population à beaucoup de méfiance. » Voilà les premiers mots de l’aspirant maire de Chambly, Steeves Demers, chef de Démocratie Chambly, quand il commente la décision de Denis Lavoie de faire une réserve foncière dans le dossier du golf.

« Ça fait douze mois qu’il n’écoute personne. Voilà encore une autre belle improvisation qui témoigne de la panique de Denis Lavoie dans ce dossier. Il constate que ce dossier est un enjeu de quartier, mais surtout un enjeu de municipalité» ajoute Steeves Demers. La semaine dernière, Denis Lavoie, maire sortant de Chambly et chef d’Action Chambly, a annoncé qu’une réserve foncière de deux ans, permettant de consulter et de réfléchir à ce terrain, sera appliquée dans un prochain mandat. La réserve foncière est un pouvoir que les Villes possèdent qui leur permet d’imposer une pause sur le développement d’un terrain, si elle estime que l’intérêt public serait peut-être servi par un autre projet que celui mis de l’avant par un promoteur.

« Les seuls à avoir montré de l’intérêt pour les préoccupations des citoyens du golf et de toute la population de Chambly, ce sont nous. Ce spectaculaire revirement de Denis Lavoie se fait à minuit moins une dans une campagne électorale. La population n’est pas dupe » renchérit-il.

En décembre dernier, la Ville a présenté Chambly sur le golf Phase II d’Habitation Trigone, promoteur d’un projet de 570 habitations unifamiliales et multifamiliales sur le terrain de l’ancien golf de Chambly. Ce terrain n’est plus en opération comme golf depuis trois ans.

Un mouvement citoyen composé, entre autres, des voisins de ce futur projet propose plutôt qu’il y ait un parc sur ce que le groupe affirme être le dernier espace vert de la municipalité avec ses 2,8 millions de pieds carrés.

De son côté Démocratie Chambly prône un moratoire sur le développement de ce terrain, le temps de voir ce qui peut y être fait et indique être favorable à un grand parc urbain.