Luc Noiseux
SP_WEATHER_BREEZY

-4°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 47%
Vent: W à 40.23 km/h
vendredi, 09 juin 2017 09:18

Steeves Demers s’engage auprès de la Ligue d’Action Civique, Denis Lavoie ne veut rien savoir

Steeves Demers, chef du parti municipal Démocratie Chambly et les candidats connus de sa formation politique, se sont engagés, le 7 juin dernier, à respecter les engagements de la Ligue d’Action Civique, un OBNL de citoyens de toutes allégeances politiques qui affirment vouloir lutter contre la corruption politique.

Ainsi, le candidat à la mairie et les candidats conseillers de sa formation s’engagent à respecter diverses démarches en matière de gouvernance, s’ils devaient être élus. Les conseillers s’engagent, entre autres, à déclarer tout conflit d’intérêt, à n’accepter aucun cadeau, à ne pas utiliser de prête-noms et à respecter l’indépendance de la fonction publique. Le candidat à la mairie doit s’engager en plus, à différentes actions. Il doit, entre autres, adopter une politique d’accès à l’information, rendre accessible à tous les élus les documents nécessaires à la prise de décision au moins cinq jours à l’avance et diffuser et rendre accessible en ligne les séances du conseil municipal dans leur intégralité.

« Pour moi, il n’y a rien d’extraordinaire à respecter ces règles. C’est presque un minimum. Cela est en accord avec tout ce que nous disons. Nous voulons plus de transparence et nous reconnecter avec les citoyens » a expliqué Steeves Demers avant de signer le document en compagnie de Rudolph Parent, représentant de la Ligue d’Action Civique. M. Parent a tenu à souligner que son organisation n’est pas partisane et que le maire de Chambly, Denis Lavoie, n’avait pas donné suite à son invitation à signer ces engagements.

Denis Lavoie ne veut rien savoir de la Ligue d’Action Civique

Interrogé à savoir pourquoi il avait refusé de s’engager auprès de la ligue, le maire de Chambly, Denis Lavoie, a affirmé ne reconnaitre aucune légitimité à ce groupe « obscure ». « Non mais qui sont-ils pour nous demander des comptes. Je n’ai absolument pas l’intention de m’engager à quoi que ce soit auprès d’eux. Les seules personnes envers qui je m’engage sont les citoyens de Chambly. De toute manière, ces engagements-là nous les avons pris devant notre population en 2005, en 2009 et en 2013. Si M. Demers cherche de la publicité, il n’a qu’à nous le dire, nous lui en achèterons, a-t-il ironisé. J’ai vraiment hâte d’avoir un vrai débat d’idées avec M. Demers » a-t-il renchéri.

M. Demers considère que les engagements de la Ligue d’Action Civique font partie de l’ADN de sa formation politique et qu’il s’engage avec beaucoup d’enthousiasme et non par obligation à suivre ces engagements.