Luc Noiseux
Nuageux

-8°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 83%
Vent: W à 28.97 km/h
vendredi, 04 avril 2014 09:11

À quelques jours des élections : les candidats de Chambly veulent convaincre

Les candidats aux élections provinciales du comté de Chambly ont présenté leurs programmes et répondu aux questions locales, jeudi, devant les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly (CCIBC) réunis au restaurant Le Fourquet Fourchette de Chambly. Seulement Magdala Ferdinand du Parti Libéral du Québec et Vincent Dessureault du Parti nul étaient absents.

Ainsi, Mary Harper (Parti vert du Québec), Martin Laramée (Option nationale), Michael Maher (Parti conservateur du Québec), Jean-François Roberge (Coalition avenir Québec), Bertrand St-Arnaud (Parti Québécois) et Francis Vigeant (Québec solidaire) ont présenté leurs programmes respectifs en répondant à certaines questions. Le représentant de la CAQ, Jean-François Roberge, s’en est souvent pris au Parti Québécois dans ses réponses. Attaques auxquelles Bertrand St-Arnaud (PQ) n’a pas voulu répondre.

Outre une question sur l’avenir de l’industrie de la transformation au Québec, question à laquelle chaque candidat a défendu la position générale de son parti, les autres questions ont toutes porté sur le transport. Ainsi, des solutions très différentes ont été proposées par chaque candidat.

Pour réduire les problèmes de congestion des routes 112 et 133 aux entrées de Chambly, Bertrand St-Arnaud, Mary Harper et Micheal Maher ont évoqué l’idée de travailler en collaboration avec les villes concernées dont Chambly et Carignan. Martin Laramée a indiqué que plus de bureaux satellite du gouvernement seraient dans le comté, plus la circulation irait bien. Jean-François Roberge a insisté sur le fait qu’il ne promettrait aucun «asphalte» mais qu’il travaillerait très fort à l’intérieur des budgets dont il disposerait.

En ce qui concerne le paiement sur le pont Champlain. La majorité des candidats s’y sont opposés sauf Micheal Maher et Mary Harper pour des raisons bien différentes. M. Maher a indiqué qu’il était pour le principe de l’utilisateur-payeur mais qu’il favorisait une basse des taxes sur l’essence. La candidate du Parti Vert est en accord avec cette mesure afin que les gens prennent enfin conscience de notre dépendance à l’essence et aux voitures.

Au sujet d’un possible retour d’un bureau de la Société de l’assurance automobile du Québec dans le comté, les candidats étaient en accord avec cette idée. Francis Vigeant a proposé de l’installer à Place Chambly alors que M. Laramée s’est insurgé de l’absence de plusieurs bureaux dans la région tels que celui des passeports. De son côté, le député sortant Bertrand St-Arnaud a indiqué qu’après avoir travaillé fort sur ce dossier, lors de son dernier mandat, il considère qu’il ne sera pas facile d’avoir un bureau dans le comté. «Pour eux, il y a 6 villes près de nous qui donnent ce service. Ils ne sont pas très ouverts» a-t-il admit.

Globalement, le débat s’est bien déroulé et les candidats ont tous été pertinents et respectueux. Ils ont invités les citoyens à voter selon leur conviction le 7 avril prochain.