Ghislain Lebel
Généralement nuageux

19°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 95%
Vent: SSW à 11.27 km/h
mardi, 01 mai 2012 01:00

Environnement: les nouvelles règles des conservateurs trahissent un mépris de la volonté citoyenne

J’ai toujours cru que le rôle d’un gouvernement était de prendre des décisions éclairées en fonction de l’opinion des citoyens et de l’analyse préalable des faits. En observant la méthode cavalière avec laquelle les conservateurs ont chamboulé cette semaine les règles environnementales du pays, je suis forcé de conclure que M. Harper n’a que peu de respect pour l’un ou l’autre de ces concepts.

 

Les conservateurs ont en effet inclus une refonte majeure des lois sur la protection de l’environnement dans le texte de loi du budget fédéral. Ce faisant, ils espèrent faire avaler à la population une série de mesures rétrogrades et dangereuses comme la réécriture complète de la loi sur les pêches, l’abolition des évaluations environnementales et l’enterrement officiel du Protocole de Kyoto au Canada.

Au nom des concitoyens de Chambly-Borduas, je m’oppose férocement à l’adoption de cette refonte dramatique des lois environnementales de notre pays.

Si les mesures des conservateurs sont adoptées par le Parlement, la loi sur l’évaluation environnementale sera abrogée et les processus d’études et de consultations publiques seront réduits à un strict minimum. Le champ sera donc plus libre que jamais pour les projets miniers, gaziers et pétroliers des grandes multinationales.

Tout comme mes collègues du NPD et la vaste majorité de mes concitoyens, je ne suis pas contre la mise en valeur des ressources naturelles de notre territoire. Par contre, je suis d’avis que cela doit se faire dans une perspective de développement durable et de respect des préoccupations de chacun. Bien qu’imparfaites, les études environnementales existantes permettaient un minimum de contrôle en ce sens. En les remplaçant par un processus accéléré et émasculé, les conservateurs retirent une voix à ceux qui se préoccupent de l’héritage que nous lèguerons aux générations suivantes.

Les citoyens veulent un développement réfléchi et durable. Les centaines de milliers de participants au Jour de la Terre confirment ce constat. Les conservateurs, eux, veulent exploiter sauvagement, sans considération envers la population. Tout comme l’annulation du processus d’évaluation environnementale, la refonte de fond en comble de la loi sur les pêches et le retrait officiel du Protocole de Kyoto s’inscrivent dans cette logique pernicieuse et dangereuse.

Pour toutes ces raisons, je m’opposerai à la refonte des règles environnementales du gouvernement Harper. Je vous invite à faire de même: en travaillant ensemble, je suis convaincu que nous pourrons faire changer les choses.

Par Matthew Dubé, député du NPD dans la circonscription de Chambly-Borduas

1 rue Robert, Saint-Basile-le-Grand, QC
J3N 1L7, Telephone: 450-441-7802