Ghislain Lebel
Partiellement nuageux

23°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 58%
Vent: W à 11.27 km/h
mercredi, 08 mars 2017 00:00

Journée internationale des femmes : encore beaucoup de progrès à faire

Matthew Dubé, député fédéral de Beloeil-Chambly Matthew Dubé, député fédéral de Beloeil-Chambly

Encore de nos jours, les femmes éprouvent de nombreuses difficultés pour atteindre des positions au sein des instances décisionnelles et des lieux consultatifs. En effet, dans presque tous les domaines, ce sont les hommes qui détiennent le pouvoir de décision.

Doit-on s’étonner du travail qu’il reste à faire pour atteindre une véritable égalité? Heureusement, des organismes comme le Centre de femmes Ainsi soit-elle de Chambly agissent pour promouvoir l’accès à l’autonomie et aux rapports égalitaires entre les genres.

Aucun droit n’est acquis et de puissants lobbies et dirigeants accentuent les risques de reculs. La Journée internationale des femmes sert ainsi de rappel des luttes passées et à venir. En travaillant ensemble, je sais que nous allons continuer de faire avancer cette cause vers  notre objectif d’égalité. Continuons de repousser les attaques misogynes. Je suis fier d’être membre d’une organisation politique qui travaille activement en ce sens.

Actuellement, des femmes autochtones de partout à travers le Canada sont victimes de la pire matérialisation de l’injuste qui existe dans les rapports hommes-femmes. Elles sont trois fois plus à risque de violence que les autres canadiennes et surreprésentées parmi les femmes disparues et assassinées au pays.Il est désolant de constater que l’État tarde encore à agir.

Les avancées vers l’égalité prennent aussi plusieurs autres formes. La charge financière assumée par les femmes est notamment plus lourde que celle des hommes. C’est d’ailleurs à la suite de la pression continue exercée par ma collègue néo-démocrate Irene Mathyssen que la taxe sur les produits d’hygiène féminine a été abolie en 2015.

Le coût associé aux moyens de contraception avec prescription utilisés par les femmes constitue aussi une dépense qui nuit à l’égalité. Dernièrement, Irene Mathyssen a déposé une motion visant à rendre gratuits ces moyens de contraception.

Je tiens également à rappeler que l’équité salariale n’est pas encore atteinte au fédéral. Soyez assurés que mes collègues et moi travaillons d’arrache-pied à la Chambre des communes afin de rectifier cette situation inacceptable.

Enfin, nous devons agir de concert avec tous les intervenants afin de venir en aide aux femmes victimes d’intimidation et de violence. Des organismes tels que La Maison Simone-Monet-Chartrand permettent aux femmes victimes de violence, ainsi qu’à leurs enfants, de trouver refuge et les aident à reprendre du pouvoir sur leur vie.

Il faut attaquer le problème en amont en éduquant, en sensibilisant la population et en donnant des moyens adéquats aux organisations concernées.

En travaillant ensemble, nous pouvons mettre en place des changements concrets et tirer un trait sur les inégalités.

Matthew Dubé, Député de Beloeil-Chambly

1-877-741-7802