Nuageux

-6°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 85%
Vent: WSW à 8.05 km/h

Actualités politiques

Le député de Chambly, Jean-François Roberge a été nommé ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur par le premier ministre François Legault hier.  Les attentes sont grandes pour l’enseignant du primaire qui préparait sa dernière rentrée scolaire il y a quatre ans à peine.

Le député de Chambly de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Jean-François Roberge, est le nouveau ministre de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur u Québec. C’est ce que vient d’annoncer le premier ministre du Québec et chef de sa formation politique, François Legault. Ému, M. Roberge a prêté serment dans le salon rouge de l’Assemblée nationale à Québec il y a un instant.

C’est le 16 octobre qu’avait lieu, à l’Assemblée nationale du Québec, l’assermentation des 74 députés élus de la Coalition Avenir Québec. Le député de Chambly et caquiste Jean-François Roberge, qui a été élu pour un deuxième mandat le 1er octobre dernier, était du nombre.

vendredi, 05 octobre 2018 08:48

Jean-François Roberge : le bleu pâle vert

Le député de Chambly, Jean-François Roberge, réélu lundi avec une imposante majorité sur son adversaire péquiste, est reconnu pour ses positions en éducation. Ancien critique de son parti dans ce dossier, plusieurs lui prédissent déjà un poste de ministre.  On connait cependant moins son implication dans les enjeux environnementaux qui touchent notre région.  « Oui, nous sommes le parti de l’économie, des familles et des ainés, mais ça s’adonne que ces gens-là boivent de l’eau et respirent de l’air » lance le père de famille de 44 ans. Il nous explique ici la vision de son parti et les engagements qu’il souhaite réaliser dans un premier mandat. 

Si les jeunes des écoles primaires de la région avaient été les seuls à voter le 1er octobre dernier lors des élections provinciales, c’est le solidaire Francis Vigeant qui serait devenu député de la circonscription de Chambly. Le représentant de Québec solidaire (QS) aurait récolté 38,69 % des votes, coiffant le député de la Coalition Avenir Québec (CAQ) Jean-François Roberge, qui serait arrivé deuxième avec 35,04 % des suffrages.

Alors qu’une vague caquiste a déferlée sur tout le Québec le soir du scrutin provincial du 1er octobre, faisant de la troupe de François Legault un gouvernement majoritaire, le comté de Chambly était à l’image du reste de la province.

Page 1 sur 42