Partiellement nuageux

-9°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 79%
Vent: SSW à 22.53 km/h
vendredi, 22 décembre 2017 10:49

Le député qui fait courir les foules

Jean-François Roberge chez Bedondaine et Bedons Ronds. Jean-François Roberge chez Bedondaine et Bedons Ronds.

Le député de Chambly Jean-François Roberge a fait salle comble mercredi dernier au Bedondaine et Bedons ronds avec sa soirée Bière et politique.  Ceux qui ont assisté à l’événement se sont même vu remettre un jeu de société créé pour l’occasion.

La politique par le jeu

Conçu et réalisé par le député de Chambly et son équipe, le jeu-questionnaire  se présente sous forme de question avec choix de réponse sur des anecdotes qui sont arrivés en politique cette année.  Le tout dans l’humour. « Moi et mon équipe nous sommes très à l’aise avec le ridicule comme on peut voir. On ne se prend pas au sérieux. C’est clair que certains autres députés ne seraient jamais à l’aise de faire ça » confie celui qui a accepté de prendre des photos de lui-même faisant des grimaces pour illustrer le niveau de difficulté des questions.

Intitulé « Politique à la carte », le jeu avait comme objectif principal de susciter les discussions et amener les gens à parler de politique.  « Je cherche toujours des façons de ramener ce concept de « politique » de l’abstrait au concret.  Un jeu est une façon de faire tomber les barrières et de jeter les grands débats théoriques pour ramener le tout à la vie de gens » résume-t-il.  

Ramener la politique aux enjeux du quotidien

Enseignant de métier, Jean-François Roberge a fait appel à ses talents de pédagogue pour trouver  une façon de rendre la politique accessible à tous.  « Mon but est de vulgariser l’information tout en conservant l’intérêt des gens.  Parfois auprès de gens qui n’ont au départ aucun intérêt pour le sujet. C’est ce que font les enseignants au fond» dit-il. 

Pour lui, il faut rappeler aux gens que tous les domaines de notre vie sont touchés par des décisions et des enjeux politiques.  « Si votre mère est malade et qu’elle a de la difficulté à voir son médecin. On parle de santé, d’accessibilité des soins, de vieillissement de la population.  C’est de la politique.  Si vous aimez la musique francophone,  on parle de contenu, de soutien aux créateurs, de Netflix et Spotify, c’est de la politique » explique-t-il.  Selon Jean-François Roberge, beaucoup de personnes oublient que l’on se donne un gouvernement pour se simplifier la vie au départ.  Il aspire à tasser les débats théoriques qui ne débloquent que sur des commissions qui tournent en rond et des rapports tablettés.  « Certaines personnes en politique perdent le contact avec les préoccupations des gens. Ils sont volubiles sur des sujets qui les passionnent, mais  sur le terrain, on voit bien que le peuple n’est pas là du tout » affirme-t-il. 

En tout, 45 exemplaires du jeu ont été produits.  Tous ont été distribués lors de la soirée. Questionné à savoir si le jeu serait maintenant distribué à plus grande échelle étant donné le succès de cette édition, monsieur Roberge répond par la négative.  « Peut-être que si les gens le demandent nous referons un jeu l’an prochain, mais je ne vais pas partir en affaire dans les jeux de société » dit-il en riant.