Partiellement nuageux

23°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 58%
Vent: W à 11.27 km/h


Tout juste avant la fin de la session parlementaire, le député de Chambly Jean-François Roberge, porte-parole de la CAQ en matière d’Éducation, a déposé le projet de loi 898, qui vise à donner aux parents plus de liberté pour choisir l’école de leurs enfants.

Le député de Chambly Jean-François Roberge a déposé, jeudi à l’Assemblée nationale, le projet de loi 897 afin de donner plus de mordant à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) et lui permettre d’intervenir pour assurer à tous les enfants, peu importe la religion de leur parent, une scolarisation qui répond aux valeurs québécoises et aux normes du ministère de l’Éducation.

Le 12 mai dernier, dans le cadre de la Marche Monde d’Oxfam-Québec, l’ensemble des élèves de l’école Jacques-De Chambly ont participé à une grande marche dans la ville de Chambly afin de prendre un temps de réflexion, avec l’accompagnement des enseignantes et enseignants, pour exprimer un souhait de paix pour la planète. Du préscolaire à la 6e année, tous les élèves ont pu clamer leur désir de paix sous un soleil radieux et les encouragements des citoyens tout au long du parcours.

Le 19 avril dernier, le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx a fait parvenir une lettre à la présidente de la commission scolaire des Patriotes (CSP), Hélène Roberge, dans laquelle il confirme l’interprétation erronée des règles budgétaires de la commission scolaire, confirmant du même coup la faisabilité de l’agrandissement de l’école secondaire de Chambly. Dans la lettre le ministre de l’éducation constate « certaines différences d’interprétation concernant la mesure 50511 », mesure qui définit les conditions pour que le ministère donne son aval à l’agrandissement d’une école existante. Madame Roberge ne croit pas que cette règle s'applique à Chambly. Le député Roberge n'en revient pas.

La présidente de la Commission scolaire des Patriotes (CSP), Hélène Roberge, a réagi à certains propos du député de Chambly, Jean-François Roberge, tenus récemment au sujet de la décision de la CSP de ne pas aller de l’avant avec un projet d’agrandissement de l’école secondaire de Chambly.

Le député de Chambly, Jean-François Roberge, n’entend pas en rester là suite à la décision de la Commission scolaire des Patriotes (CSP) de ne pas demander au ministère de l’Éducation l’agrandissement de l’école secondaire de Chambly pour y accueillir les secondaires 4 et 5. C’est en compagnie des maires de Chambly et Carignan, Denis Lavoie et René Fournier, ainsi que de Jean Brûlé, président du Conseil d’Établissement de l’école secondaire de Chambly, que le député a tenu ces propos lors d’une conférence de presse dans ses bureaux de comté.

Page 1 sur 17