Clair

16°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 87%
Vent: SSW à 6.44 km/h
mardi, 01 juin 2010 05:39

Se faire accepter comme nouveau conjoint

Ces familles recomposées et ces couples qui se séparent représentent un énorme défi pour les enfants et peut rendre difficile les nouvelles relations des parents et l’acceptation des enfants. Pour vivre une meilleure conciliation, il est important d’éviter les situations conflictuelles et de trouver l’équilibre familial. Cette nouvelle place reste à créer et votre nouveau rôle engendra des obstacles irréversibles.
N’essayez pas de jouer un nouveau rôle, de vous investir trop, de jouer la belle-maman ou le beau-père, soyez patient et restez vous-même, car vous ne remplacerez jamais le vrai parent des enfants. N’allez pas vers cette direction non plus. Pour être accepté, il ne faut pas materner, ni se faire aimer par eux. Le lien s’établit tranquillement. Dans la maison familiale, chacun doit avoir sa place et se sentir chez soi. La position que vous jouerez doit aussi être appuyée par le nouveau conjoint.
Les enfants de familles recomposées vivent avec plusieurs autorités, ce qui amène de la frustration et complexifie les liens de confiance. Ne soyez pas surpris d’entendre « tu n’es pas mon parent! », car ils se sentent abandonnés ou sont tristes de son absence et ils vous perçoivent comme un intrus qui rentre dans leur intimité. L’enfant peut aussi tenter de réconcilier ses parents. Laissez juste du temps aux enfants.
Pour éviter les conflits, voici des trucs : évitez de prendre une place d’invité, mais discutez des tâches de chacun et prenez compte des caractéristiques de chaque enfant. Ne tentez pas de prendre la place du parent absent en matière d’affection ou d’autorité. Établissez collectivement les règles de vie commune. Respectez le refus de l’enfant de se confier à vous ou de vous aimer, c’est normal vous entrez dans son territoire. Surtout, ne décidez pas de tout. Il faut prendre le temps de s’apprivoiser l’un à l’autre, car l’enfant n’a pas décidé des séparations.
Lorsque le nouveau venu est à l’origine de la séparation des parents, les enfants prennent parti pour le parent délaissé ce qui rend la tâche plus complexe. Parfois, les enfants réagissent plus fort quand la perte ou la séparation est trop récente, car ils refusent d’y croire. Si la séparation est plus ancienne, votre venue peut être considérée comme un événement positif. Le conjoint doit faciliter l’arrivée du nouveau conjoint et ne pas l’imposer à ses enfants. Il peut construire sa relation et ensuite impliquer progressivement les enfants. Il doit permettre au nouveau conjoint certaines responsabilités au sein de sa vie familiale.
Marie-Josée Lépine