SP_WEATHER_BREEZY

8°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 45%
Vent: S à 40.23 km/h
mercredi, 24 mars 2010 06:03

Vivre une séparation ou un divorce avec des enfants...

Les conflits constants avec votre partenaire, après la séparation, diminuent l’efficacité de votre rôle parental et entraînent chez les enfants des comportements semblables. Considérez cette étape comme un changement et non comme un échec.

Seul le temps est une étape de guérison et vous n’êtes pas seul à vivre ces événements. Il faut expliquer la situation claire et sans jugements à vos enfants. Les enfants peuvent croire qu’ils en sont la cause, il faut absolument les déresponsabiliser. Le fait de prendre parti d’un parent alimente les sentiments de colère. N’oubliez pas que la cohérence de l’autorité parentale est nécessaire et ces limites les sécurisent.
Il est important de laisser les enfants parler avec l’autre parent, votre relation ne concerne pas leur lien affectif avec l’autre parent. Si vous empêchez vos enfants, ils se sentiront rejetés. Il s’agit de passer du bon temps avec vos enfants et apprécier leurs activités avec l’autre parent, même si vous êtes en colère. Si vous avez un nouveau partenaire, attendez que ce soit sérieux et ne perdez pas de vue vos enfants, ils occupent la place principale dans votre vie. 
Voici quelques conseils pour bien vivre votre séparation : vivez vos sentiments de frustration avec des gens de confiance, mais autres que vos propres enfants. Continuez d’établir une routine stable avec vos enfants. Discutez de votre amour inconditionnel avec vos enfants et qu’ils ne vous perdront pas. Un enfant a un petit cœur fragile et parfois, il est difficile pour lui de comprendre le monde adulte. Maintenez votre santé physique et morale. Prenez les choses une journée à la fois et ressourcez-vous avec les petites joies de la vie. Remettez à plus tard des décisions trop hâtives comme celui de vous trouver un logement sur-le-champ. Prenez le temps de cicatriser vos plaies. Revoyez votre médecin de famille. Écrivez dans un journal de bord vos peines et vos colères. Faites le bilan de votre relation et prévoyez des changements positifs ! Revoyez ce que vous désirez comme style de relation future. Dites à votre entourage que vous voulez simplement être écouté, souvent ils veulent vous voir vite rétabli, mais ils ne savent pas, au fond, quoi vous dire. Trouvez d’autres moyens que l’alcool pour vous rétablir,  car cela vous empêchera de guérir et de vivre pleinement votre deuil. Apprenez à savourer quelques moments seul et parfois à vous entourer de gens empathiques.


Marie-Josée Lépine
Éducatrice spécialisée
Finissante en enseignement adaptation
scolaire primaire
Intervenante en délinquance
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.