Partiellement nuageux

12°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 90%
Vent: NE à 11.27 km/h
jeudi, 18 juin 2009 20:00

Un coup de main pour l’emploi en Montérégie

Samuel Thibault
Québec investira quelque 78 M$ de plus en Montérégie d’ici deux ans dans le but de stimuler l’économie régionale. L’aide vise un bassin potentiel de 125 000 chercheurs d’emploi et plus de 5 800 entreprises. Mesures d’exception dans un contexte d’exception.
C’est le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, qui a annoncé la nouvelle le 29 mai dernier. Le Pacte pour l’emploi passera ainsi de 168,4 M$ à 246,7 M$ en Montérégie. Le gouvernement mettra en place un ensemble de mesures ciblées pour les personnes qui ont perdu leur emploi et les entreprises qui éprouvent des difficultés conjoncturelles. En guise d’exemple au niveau local, on constate que plusieurs centaines d’emplois ont été perdus à Chambly depuis 2003, que l’on pense aux 210 employés de Vêtements Chambly, au 130 salariés de Bennett Fleet ou au 110 employés de Nabisco Brands. Heureusement, l’implantation des Aliments Cargill (700 emplois), de Maçonnerie Rainville et frère (50 emplois), de Sorinco (30 emplois), de Safety-Kleen Canada (40 emplois) et de CNC Tecnika (25 emplois) a entre autres permis de pallier ces pertes.

 Le soutien gouvernemental se situera à deux niveaux. Québec entend d’abord miser sur la qualification de la main-d’œuvre, la productivité des entreprises et la protection des emplois. Parallèlement, le gouvernement entend aider les personnes ayant perdu leur emploi grâce à un soutien financier accru, un accompagnement personnalisé ou une formation menant à un nouveau travail. Dans la région, plus de 80 entreprises ont déjà des projets autorisés ou en cours d'élaboration qui permettront, à ce jour, de protéger près de 2 000 emplois. En joignant les sommes publiques et privées à celles du Fonds de développement du marché du travail et du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre, ce sont quelque 600 M$ qui seront investis dans la région sur trois ans afin d'aider les chercheurs d'emploi, les entreprises, de même que les 173 000 travailleurs en formation. Mentionnons que selon les plus récentes données statistiques datant de mai 2009, les taux d’activité et d’emploi en Montérégie se situent à près de trois pourcents au-dessus de la moyenne dans l’ensemble du Québec, alors que le taux de chômage est d’actuellement 8 %, moins d’un demi-point sous la moyenne provinciale.