Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 65%
Vent: SSW à 22.53 km/h
jeudi, 11 septembre 2014 20:00

Bureau de circonscription vandalisé : Jean-François Roberge condamne un acte «déplorable»

Les employés du bureau de circonscription de Chambly ont eu la mauvaise surprise de constater, à leur arrivée au bureau lundi 8 septembre au matin, que des autocollants de la Coalition syndicale pour la libre négociation avaient été apposés sur la porte d’entrée, ainsi que sur des panneaux identifiant le bureau du député.

Un geste que M. Roberge, député de Chambly, trouve déplorable. « La pose de ces autocollants constitue un geste de vandalisme qui risque d’occasionner des coûts pour les citoyens. », a tenu à rappeler le député de Chambly, car « les autocollants sont tenaces. Il est impossible de les enlever sans y mettre beaucoup de temps. Ce temps, je préférerais bien évidement que mon personnel le consacre à aider nos concitoyens à résoudre leurs problèmes. C’est un gaspillage de ressources et d’énergie incroyable. »

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent a été mise au courant du dossier, selon le député. Celui-ci appelle d’ailleurs les employés municipaux à faire preuve de jugement dans le conflit qui les oppose au gouvernement dans le dossier du projet de loi 3 sur les régimes de retraite. « Les bureaux de circonscription sont la propriété de l’Assemblée nationale, et donc notre bien à tous. Ce n’est pas en s’attaquant à des biens publics que les employés municipaux seront en mesure de faire avancer leur cause », souligne M. Roberge.

Communiqué