Nuageux

0°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 69%
Vent: SW à 28.97 km/h
mardi, 06 juin 2017 08:58

Hommage à Francine Bissonnette : du vol d’une vie, à l’envol de la prévention

C’est le 4 juin au gymnase de l’école Sainte-Marie, où travaillait Francine Bissonnette, qui a été retrouvée assassinée dans sa résidence de Chambly le 5 juin 2016 et dont le conjoint Daniel Déry a été accusé du meurtre, qu’a eu lieu une cérémonie de commémoration en son honneur. L’événement, organisé par sa fille Geneviève Caumartin, le 4 juin à Chambly, s’est déroulé devant des proches de la victime, des représentants d’organisme et des représentants politiques dont le Maire de Chambly Denis Lavoie et le député de Chambly Jean-François Roberge.

Madame Caumartin a lancé un cri du coeur à la prévention et l’accessibilité de l’aide contre la violence conjugale. « Nous devons dénoncer de quelconque façon à titre de citoyens, de parents ou d’amis tous les gestes de violence, incluant les gestes d’intimidation, faits auprès d’un individu » a rappelé Hélène Langevin, directrice générale de la Maison Simonne-Monet-Chartrand, ce centre d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence. « La communauté se doit d’agir, de prévenir et surtout d’en parler » a-t-elle ajouté, en encourageant la population à la prévention.

Darleen Ryan, de l’Association des familles de personnes assassinées ou disparues (AFPAD) était également présente lors de cet hommage : « Nous aidons les victimes avec tout ce qu’implique la bureaucratie pour les guider dans les leurs besoins suite au drame. » Mme Ryan indique qu’elle continuera de lutter, afin que ces familles soient outillées, indemnisées et soutenues à la hauteur de leurs besoins.

« Je peux seulement souhaiter que justice soit rendue et que l’aide disponible aux femmes prisent dans une dynamique de violence, peu importe leur âge, situation sociale ou financière, leur soit disponible et accessible » a conclu la fille de Mme Bissonnette, suivie par envolée de colombes qui semble avoir ému l’assistance.

Par Isabelle Bourassa