Partiellement nuageux

25°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 64%
Vent: NE à 22.53 km/h
jeudi, 07 septembre 2017 00:00

La maison Simone-Monet-Chartrand et la Ville de Chambly s’associent dans une campagne contre la violence conjugale

Chambly a accepté, le 6 juin dernier, de devenir partenaire avec la Maison Simone-Monet-Chartrand (MSMC), qui vient en aide aux femmes victimes de violence, dans une campagne provinciale. Ainsi, la Ville devient une municipalité alliée contre la violence conjugale.

Concrètement, du 25 novembre au 6 décembre prochain, la Ville diffusera des publicités liées à cette importante campagne sur tous les outils de communication dont elle dispose. Les messages de sensibilisation à la cause de la violence conjugale seront diffusés sur les oriflammes, les stèles électroniques, le site Internet, la page Facebook ainsi que dans le journal L’Écluse.

« Il ne faut jamais arrêter d’en parler et c’est notre rôle collectif de le faire », a indiqué le maire de Chambly, Denis Lavoie, lors de la présentation de cette campagne.

Souper bénéfique

Le maire a également annoncé qu’il avait accepté d’être le président d’honneur de la 15e édition du souper « bénéfique » annuel de la MSMC, qui se déroulera au restaurant le Fourquet Fourchette de Chambly le 25 octobre prochain. Cette année encore, des chefs reconnus de la région offriront un souper collectif aux quelque 160 convives qui viendront se régaler sous le thème « Rock around the clock ». « Les chefs concocteront des plats inspirés de cette époque », a indiqué Julie Genest, agente de liaison de la Maison Simone-Monet-Chartrand. Les chefs de Tre Colori, Le Fourquet Fourchette, Les grillades du fort, Au coin de Labaie, L’artisan, Le garde-manger de François, La maison gourmande et Les épices de Marimi participeront à l’élaboration de ce souper gastronomique. Cette année, la porte-parole de l’événement est Marylin Huet, cette Québécoise de 26 ans qui a enflammé le WEB avec 3,5 millions de visiteurs sur sa vidéo virale où elle dénonce les sévices qu’elle a vécus durant ses années avec un conjoint violent. « Je suis là, car je veux aider les femmes à retrouver leur pouvoir et leur dignité », a-t-elle affirmé. L’événement, qui gagne en popularité année après année, est déjà complet.