Nuageux

1°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 44%
Vent: E à 17.70 km/h
mercredi, 02 décembre 2015 08:05

La Sûreté du Québec ne serait pas en mesure de desservir Chambly et Richelieu

Ronald Boudreault, responsable des services juridiques de la Sûreté du Québec (SQ), a affirmé, dans un affidavit acheminé au maire de Chambly, Denis Lavoie, et au maire de Richelieu, Jacques Ladouceur, le 29 novembre dernier, que la Sûreté du Québec n’a pas actuellement les effectifs disponibles pour assurer la desserte policière temporaire des Villes de Chambly et de Richelieu.

Il ajoute que les policiers, qui devraient assurer temporairement cette desserte, devraient le faire en temps supplémentaire, ce qui, selon lui, comporte des risques d’épuisement professionnel. De plus, des défis logistiques tels que la disponibilité des véhicules et des locaux sont également évoqués comme obstacles à cette desserte policière.

« La loi ne demande pas à la Sûreté du Québec son avis. La loi stipule qu’elle doit le faire, s’est insurgé le maire de Chambly. Est-ce que nous sommes rendus dans un état policier ici? C’est la police qui décide d’appliquer ou non la loi? » s’est-il interrogé. M. Lavoie ajoute que cette déclaration solennelle de ce haut placé de la SQ ne tient pas la route : « Est-il au courant qu’il y a un poste à Marieville situé à 1 km de Richelieu et un autre à Saint-Hubert qui se trouve à 5 km de Chambly? Sait-il que nous avons un poste de police prêt à les recevoir ? ».

Cette déclaration arrive en plein cœur du litige qui oppose la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, son suppléant Pierre Moreau et la Ville de Chambly dans son désir de créer son corps de police municipal. Les procureurs, qui représentent Chambly et Richelieu, considèrent que la Sûreté du Québec (SQ) devrait patrouiller le territoire à partir du 1er janvier 2016, date à laquelle la Régie intermunicipale de police Richelieu-St-Laurent n’aurait plus aucun statut sur le territoire. Chambly et Richelieu désirent que la SQ soit le corps policier officiel sur leur territoire d’ici à ce que le tribunal statue sur la poursuite globale en nullité de Chambly qui conteste la décision de la ministre Lise Thériault de lui refuser la création de son service de police municipale et celle du ministre Moreau de prolonger la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent jusqu’en 2020.