Généralement ensoleillé

-14°C

Chambly, Qc

Généralement ensoleillé
Humidité: 71%
Vent: WSW à 28.97 km/h
jeudi, 30 novembre 2017 08:35

René Fournier serein dans la défaite

Le maire sortant de Carignan, René Fournier qui a perdu devant l’ancien conseiller municipal Patrick Marquès par 136 voix lors des élections du 5 novembre dernier, se montre philosophe face à sa défaite. Monsieur Fournier aborde sa nouvelle vie de citoyen privé avec le sentiment du devoir accompli et la tête remplie de projets.

Le sentiment du devoir accompli

Après huit années comme conseiller municipal et quatre ans comme maire, René Fournier part l’esprit tranquille. « J’ai réussi à accomplir ce qui me tenait à cœur » dit-il. Il est fier d’avoir fait avancer des dossiers comme l’île au foin et d’avoir mis en place le plan de conservation des milieux naturels. La construction du Faubourg Carignan, pour combler le déficit commercial de la ville, faisait partie des objectifs qu’il s’était donnés. La question de  la politique salariale des cadres qui trainait depuis longtemps fait aussi partie des réalisations qu’il est heureux d’avoir bouclées avant son départ.

Des projets pleins la tête

Ce n’est pas parce qu’il n’est plus maire que René Fournier se tournera les pouces pour autant. Amateur de photographie depuis des décennies, il planifie prendre les nombreuses photos prises depuis la naissance de ses filles, maintenant grands-mères à leur tour, et de les convertir en format numérique. Il prévoit faire ensuite de même avec sa vaste collection de disques de vinyle. Lors d’un projet de création artistique réalisé par les maires de la MRC, il  s’est découvert un certain talent pour la peinture, talent qu’il aimerait approfondir maintenant qu’il en a le temps. « Quand je suis entré au conseil municipal, j’ai remis des projets à plus tard. On est rendu à plus tard » nous confie en riant celui qui aura maintenant tout le temps d’entailler ses érables et de faire les sucres sans se presser la saison prochaine.

Une porte ouverte sur un retour en politique

Monsieur Fournier ne se désintéresse pas pour autant du sort de sa municipalité. Il dit avoir toujours à cœur le bien-être des citoyens et la bonne gestion de la ville. Il gardera un œil sur les dossiers qui lui tiennent à cœur. « Qui sait, si il ne fait pas une bonne job, je reviendrai peut-être dans quatre ans » dit-il en parlant de son ancien adversaire.