Clair

10°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 62%
Vent: WSW à 22.53 km/h
jeudi, 08 mars 2007 19:00

Alex Kovalev et le talent sans effort

L’affaire Alex Kovalev a fait couler beaucoup d’encre cette semaine. Plusieurs analystes ont rappelé que la crédibilité de certains journaux en Russie laissait à désirer pour finalement dire que dans ce genre de situation, il fallait en prendre et en laisser. Est-ce que Kovalev a lancé des propos à la journaliste russe qui laissaient croire qu’il n’était pas heureux avec le système de jeu défensif du Canadien ? Sans doute.
Est-ce qu’il a élaboré sur une quelconque classification nationale ou raciale au sein de l’équipe ? Là, on peut commencer à en douter. On en prend et on en laisse. Mais après quelques jours de gestion de crise dans l’organisation du Canadien, plusieurs en arrivent à se dire qu’au fond, les propos de Kovalev n’était pas si loin de la vérité que l’on veuille le croire.

Une triste vérité : celle d’un manque d’unité et d’esprit de corps dans l’équipe. Quoi faire ? La seule chose que peuvent souhaiter les partisans du Canadien aujourd’hui, c’est que toute cette histoire puisse fouetter la Sainte-Flanelle, Kovalev en premier. Parce qu’au fond, la meilleure façon pour Kovalev de s’exprimer, ça reste sur la glace.
Mais pour cela, il doit comprendre que le talent sans effort, ça ne vaut pas cher. Et au bout du compte, ceux qui ne font pas l’effort en paieront le prix plus tard. La preuve : avant de dégringoler le classement, le Canadien était 4ième de son association. La confirmation : Alex Kovalev est assurément l’un des dix joueurs les plus talentueux de la Ligue nationale de hockey. Mais le talent sans effort, ça ne vaut pas dix fois moins. Résultat : Kovalev n’est pas au dixième rang des compteurs, mais au 125ième rang. Leçon de vie.

Samuel Thibault