Généralement nuageux

5°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 57%
Vent: S à 35.40 km/h
jeudi, 29 mai 2008 20:00

La ballade du Jean heureux

Est-ce moi qui dérape ou est-ce une promenade dans le parc par un beau dimanche après-midi, a walk in the park, pour Jean Charest depuis quelques mois ? Qui sait si l’homme en est à ses derniers pas en politique mais quoiqu’il en soit, ce sont des jours plutôt glorieux pour le premier ministre du Québec dans un contexte beaucoup plus stable que prévu à l’Assemblée nationale. Car plus d’un après la dernière élection provinciale, on aurait pu s’attendre à une meilleure bataille. On aurait pu s’attendre à ce que l’Action démocratique continue son ascension vers le gouvernement en la présence d’un gouvernement minoritaire fragile et d’un deuxième parti d’opposition qui ne semblait plus savoir dans quelle direction regarder. On aurait aussi pu s’attendre à une lutte à trois suite à un redressement du PQ et des sondages qui auraient placé nez-à-nez « les trois solitudes » québécoises. Non. Au lieu de ça, l’ADQ est en déroute, pendant que le PQ ne compte plus les brebis égarées. C’est la ballade du Jean heureux. Le Jean qui se la joue facile et qui veut la finir en beauté.

Le Jean qui profite de son expérience pour mettre ses adversaires dans sa petite poche lorsque l’occasion se présente. Le même Jean qui, bien pénard, peut se permettre de siroter tranquillement sa Coors Light sur le bord de sa piscine en voyant le parti de l’opposition officielle récolter un risible 14 % dans les intentions de votes. Ouf, grosse vie sale.

Samuel Thibault