Clair

-17°C

Chambly, Qc

Clair
Humidité: 79%
Vent: WSW à 17.70 km/h
mardi, 16 juin 2009 20:00

Chambly en l’an 2016

Samuel Thibault
Une ville verte dotée d’un centre communautaire, d’un système de transport collectif, d’une nouvelle bibliothèque et d’un marché public. C’est une vision ambitieuse de Chambly que propose le Plan de développement stratégique 2009-2016.
Dans un texte visant à imager le Chambly de 2016, le rapport offre une vision optimiste de la municipalité dans sept ans. Prévoyant d’abord une population atteignant les 28 000 habitants à ce moment, le rapport décrit Chambly comme une municipalité qui assume un leadership régional, dotée d’une nouvelle bibliothèque, d’un centre communautaire, d’un second aréna et de terrains de soccer intérieurs. Le patrimoine, le nautisme et le cyclotourisme sont les éléments clefs qui attirent les visiteurs à Chambly. En 2016, les activités commerciales et le marché public, installés au cœur de la ville suite au réaménagement de la rue Ostiguy et du boulevard Fréchette, profitent de la vie communautaire du secteur. À ce moment, le boulevard De Périgny a été enjolivé.

 Le développement des zones résidentielles et industrielles a par ailleurs été complété et laisse place au redéveloppement plus dense de certains secteurs. L’habitation unifamiliale isolée représente toujours environ 60 % des unités d’habitations, mais de nouvelles formules d’habitations ont été construites pour répondre aux besoins de clientèles particulières. L’école secondaire de Chambly est maintenant agrandie afin d’accueillir le deuxième cycle du secondaire. Quant au parc industriel, il comprend près de 150 entreprises de petites et moyennes dimensions offrant plus de 4 000 emplois dans des secteurs porteurs d’avenir tels que l’agroalimentaire, l’environnement et la haute technologie. En 2016, Chambly est reliée, depuis peu, par un système de transport collectif efficace permettant un accès rapide et régulier. Enfin, le virage vert a atteint sa vitesse de croisière  puisque la ville récupère près de 75 % de ses matières résiduelles, en plus de mettre en valeur de nombreux boisés et zones humides. Vision réaliste ou utopique ? Pour Richard Coulombe, directeur du service loisirs et culture, cette image représente une traduction des objectifs visés. « C’est une vision optimiste et dynamique, qui regarde vers l’avant. Ce ne sont pas que des vœux. Il y tout un plan d’action derrière. Disons que si la conjoncture est favorable, voilà à quoi pourrait idéalement ressembler Chambly en 2016. »