Généralement nuageux

20°C

Chambly, Qc

Généralement nuageux
Humidité: 83%
Vent: NE à 17.70 km/h
vendredi, 17 juin 2011 01:00

Crise au Parti Québécois : « C’est le combat national qui est atteint » — Bertrand St-Arnaud

Le député péquiste de Chambly, Bertrand St-Arnaud, a commenté, jeudi, les spectaculaires démissions de la semaine dernière qui ont coûté quatre députés au Parti Québécois. « Je trouve cela très triste. Il est clair que notre formation est ébranlée par ces démissions. Ce qui me fait le plus de peine c’est que la crise qui sévit présentement au P.Q. nuit à tout le mouvement souverainiste. C’est le combat national qui est atteint », affirme-t-il.

Comme on le sait, les députés Pierre Curzi, Louise Beaudoin, Lisette Lapointe et Jean-Martin Aussant ont démissionné la semaine dernière évoquant, entre autres, une mauvaise gestion de l'affaire entourant le projet de loi privé 204 concernant l'entente entre Quebecor Media et la Ville de Québec sur la gestion du futur amphithéâtre. Les députés n’avaient pas été consultés sur la position du Parti Québécois dans ce dossier. Lisette Lapointe avait également dénoncé l’autorité outrancière dont fait preuve la chef du parti, Pauline Marois, et sa garde rapprochée dont fait partie, selon elle, le député de Chambly, Bertrand St-Arnaud qui est le leader parlementaire adjoint du parti. Sur cette accusation, le député semble très surpris : « Je ne savais même pas que je faisais partie de la garde rapprochée de Madame Marois. J’assiste le leader dans ses tâches et je fais mon travail, voilà tout » a-t-il expliqué. « Ceux qui côtoient Pauline Marois savent qu’elle est tout sauf trop autoritaire. C’est une femme qui écoute, qui consulte et qui donne la chance à tout le monde de s’exprimer. Pour moi, Madame Lapointe a démissionné en raison de son désaccord sur les stratégies et orientations du parti, pas sur l’outrancière autorité de Pauline Marois », a-t-il ajouté.

Bertrand St-Arnaud ne nie pas être ébranlé par la crise actuelle au sein de sa formation, mais se console en affirmant que l’exécutif du Parti Québécois du comté de Chambly l’appuie et continue d’appuyer le Parti Québécois et sa chef.