Nuageux

2°C

Chambly, Qc

Nuageux
Humidité: 87%
Vent: SW à 17.70 km/h
jeudi, 08 novembre 2012 00:00

Denis Lavoie, sans voix, s’exprime sur le nom du nouveau comté

Le maire de Chambly, Denis Lavoie, s’est bien fait comprendre, le 25 octobre dernier lors des auditions de la Commission de la délimitation des circonscriptions électorales fédérales. Dans l’incapacité de s’exprimer, suite à une opération aux cordes vocales visant l’ablation de polypes, le maire s’est indigné de la suggestion de la commission qui veut changer le nom du comté fédéral de Chambly-Borduas pour Ozias-Leduc.

C’est accompagné du conseiller municipal Serge Gélinas qui se faisait littéralement le porte-parole du maire, que Denis Lavoie s’est insurgé sur l’ablation du nom Chambly de notre circonscription. « Il faut avoir une méconnaissance de ce comté pour soumettre une telle proposition. De retirer à ses citoyens leur sentiment d’appartenance, vient à l’encontre de toutes notions de démocratie représentative » peut-on lire sur la lettre de M. Lavoie qui a été lue par M. Gélinas. « L’histoire du Canada, du Nord-est des États-Unis s’est jouée ici. Nos communautés ont su préserver cet héritage. Pourquoi voulez-vous leur retirer » a-t-il ajouté.

De plus, M. Lavoie se questionne sur la démarche qui a mené à changer ce nom. À sa connaissance, aucun groupe de pression n’a demandé à ce que le nom Chambly soit retiré de la dénomination du comté. Dans cette optique, Denis Lavoie a demandé, en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, d’avoir une copie du document de travail avec les motifs proposant de changer le nom du comté. Ayant retrouvé la voix, cette semaine, Denis Lavoie a affirmé que cette décision était vexante pour les citoyens de Chambly qui vivent dans l’un des plus vieux comtés du Canada.

On se souviendra qu’en juillet dernier, la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales a annoncé le redécoupage du comté fédéral de Chambly-Borduas afin que le nombre d’électeurs se situe autour de 96 000. Actuellement, le comté compte plus de 100 000 résidants. Lors de cette même annonce, la commission a indiqué vouloir remplacer l’actuel nom du comté par le nom Ozias-Leduc. L’ancien comté fédéral de Chambly qui avait changé de nom pour l’élection de 2000 en devenant Chambly-Borduas changerait donc de nom pour la 3e fois en moins de 15 ans. Plusieurs autres intervenants dont le député fédéral de Chambly-Borduas, le néo-démocrate Matthew Dubé et la Société d’histoire de la Seigneurie de Chambly (SHSC) se sont opposés à ce changement de nom.