Partiellement nuageux

22°C

Chambly, Qc

Partiellement nuageux
Humidité: 81%
Vent: SW à 22.53 km/h
jeudi, 20 mai 2010 20:00

Deux Chamblyens impliqués dans un meurtre commis en 2008

Un père et sa fille de Chambly devront répondre à des accusations de complicité après le crime et de méfait public dans une histoire de meurtre commis en 2008 qui impliquerait un autre membre de la famille.

Mathieu Chachati, 29 ans, a formellement été accusé de meurtre non prémédité, jeudi, au palais de justice de Longueuil. Des accusations d’introduction par effraction, de recel et de méfait public ont également été déposées contre lui. Les enquêteurs auraient élucidé un crime commis il y a deux ans alors qu’un cadavre avait été retrouvé complètement calciné dans sa voiture dans le parc industriel de Longueuil.
Pour sa part, Alfred Chachati, 59 ans,  le père de Mathieu, fera face à des accusations de complicité après le crime et de méfait public. Les enquêteurs l’ont arrêté à sa résidence de Chambly.
Enfin, la sœur du présumé meurtrier, Mireille Chachati, cueilli elle aussi à son domicile de Chambly, devra répondre à une seule accusation, soit méfait public. Ce chef d’accusation est porté contre une personne soupçonnée d’avoir eu l’intention de tromper les policiers, en faisant par exemple une fausse déclaration qui accuse quelqu’un d’autre d’avoir commis un crime.
Yvon Leblanc, 47 ans, avait été retrouvé dans une voiture incendiée le 9 mai 2008 dans le parc industriel de Longueuil. Aucune information n’avait permis jusqu’à maintenant de procéder à une arrestation dans ce dossier.  Toutefois, les policiers de Longueuil avaient établi en mars dernier un poste de commandement sur la rue Séguin dans le Vieux-Longueuil, où habitait la victime. Des policiers avaient alors rencontré les résidents du secteur afin d’obtenir des informations supplémentaires sur les allées et venues de leur ancien voisin lors des jours qui ont précédé son décès.
Les enquêteurs de l’Unité des Crimes graves de la police de Longueuil ne savent pas encore ce qui a motivé le crime, mais selon certaines informations, Mathieu Chachati était un consommateur de stupéfiants alors que la victime aurait été un vendeur.