SP_WEATHER_BREEZY

8°C

Chambly, Qc

SP_WEATHER_BREEZY
Humidité: 45%
Vent: S à 40.23 km/h
vendredi, 03 mai 2013 02:00

Indépendance de la Commission Charbonneau : Bertrand St-Arnaud remet les pendules à l’heure

Le député de Chambly et ministre de la Justice du Québec Bertrand St-Arnaud a ramené sa première ministre Pauline Marois, à l’ordre, hier, suite à des commentaires de cette dernière sur le déroulement de la Commission Charbonneau.  En parlant de la juge Charbonneau, Bertrand St-Arnaud a affirmé : « Elle est maître des témoins qu’elle appelle, elle est maître dans sa façon de procéder et moi, comme ministre de la Justice, je ne commenterai ni les témoignages ni la façon dont la Commission Charbonneau se déroule ».

Cette déclaration du ministre de la Justice fait suite au tollé soulevé par l’opposition suite aux déclarations de Pauline Marois qui avait invité la commission, hier matin en sortant d’une rencontre avec son caucus, à faire preuve de « prudence » dans son travail. De son côté, le vice-premier ministre François Gendron a dit souhaiter que la commission « fasse attention ». Ces déclarations ont eu lieu au lendemain du témoignage de Gilles Cloutier, un ancien cadre de la firme Roche, qui a impliqué l’ancien ministre péquiste Guy Chevrette dans des malversations.

Tout au long de la journée, la Coalition Avenir Québec et le Parti Libéral ont exigé des excuses de la première ministre et de son numéro 2. Les deux partis ont sommé la première ministre de présenter des excuses.